"On a fichu toute notre saison en l’air aujourd’hui": les Unionistes abattus après la perte du titre

Les joueurs de l’Union étaient encore virtuellement champions à la 89e minute. Découvrez leurs réactions au micro d’Eleven Sports.

La Rédaction
BRUSSELS, BELGIUM - June 04 : Players of Union Saint-Gilloise deceived after their loss during the Jupiler Pro League Champions Play-off match between Royal Union Saint-Gilloise and Club Brugge on june 04, 2023 in Brussels, Belgium, 04/06/2023 ( Picture by Gianni Barbieux / Photo News )
Les Unionistes avaient du mal à digérer le scénario de la soirée. ©Photo News

Teuma : “C’est une très grosse déception. On avait fait le plus dur donc c’est une grosse désillusion ! J’espère qu’on sera capable de rebondir. L’année passée, on disait qu’on était déjà proche mais cette année, c’était encore pire! La finalité, c’est qu’on n’a rien gagné même si on a fait une belle saison. Il va falloir engranger cette expérience pour passer ce cap.”

François : "C’est horrible car le scénario était magnifique pour nous jusqu’à ce but. C’est dur d’analyser quoi que ce soit même si on a eu des occasions pour tuer le match et qu’on ne l’a pas fait. On finit une nouvelle fois deuxième mais c’est beaucoup plus cruel que l’année passée. Je pense que l’Antwerp n’était pas la meilleure équipe cette année mais ils ont fait le travail sur le terrain, félicitations à eux mais ça fait mal!"

Incroyable : l’Union s’écroule en fin de match, Alderweireld offre le titre à l’Antwerp d’une frappe sublime

”Un scénario complètement différent de l’année dernière”

Lapoussin : “C’est toute une saison qu’on a fichue en l’air aujourd’hui. On l’avait déjà vécu la saison dernière et on le revit cette saison. Tous les ingrédients étaient présents pour qu’on fête le titre, c’est difficile! Que ce soit au début ou à la fin, on devait gagner pour empocher le titre et on ne l’a pas fait. On est déçus car on voulait le titre. On est frustrés pour les supporters. Le futur? Ce sont les vacances et on va aller souffler avant de reprendre les entraînements!”

Kandouss : “C’est pire aujourd’hui que la saison dernière car on n’avait pas le droit de laisser passer le match. Je ne saurais pas expliquer à part qu’on leur a laissé une occasion qu’ils ont concrétisée, c’est cruel. Ce n’était pas la pression qui a joué car on était bien dans le match. L’année passée, c’était différent alors qu’on était à deux doigts cette fois-ci. Je voulais juste être champion et la finalité, c’est qu’on repart sans rien. Personnellement, je vais en sélection mais je suis traumatisé après ce match!”

Homma, le cauchemar des Unionistes : les notes après Union-Club Bruges

Bormans : “C’est une déception énorme. On a vécu une superbe saison avec plus de 57 matchs joués. Terminer si proche comme cela, ça fait mal. C’était une saison éprouvante avec beaucoup de matchs mais le manque de fraîcheur n’est pas une excuse. On savait qu’on devait gagner ce match mais c’est le football. Ça fait mal et il faudra attendre les prochaines semaines que ça passe. C’est un public extraordinaire, toujours positif et c’est tellement dommage qu’on n’ait pas pu leur offrir le titre. Avant tout, il faut être tellement fier de ce qu’on a fait même si le scénario est très dur ! On est un club qui travaille avec un plus petit budget donc on va essayer de faire en sorte d’avoir un noyau compétitif la saison prochaine.”

Moris : “C’est dur car on avait tout en main jusqu’à deux minutes de la fin ! Ça fait trois ans que les supporters méritent quelque chose car quand on était en D1B, ils n’étaient pas là. Ici, ça fait deux ans qu’on passe tout proche du titre. Ils auraient mérité qu’on leur donne le titre car il n’y a pas d’égal en Belgique. On avait l’ambition d’être champion mais on a failli dans notre mission. L’année prochaine? Ce n’est pas le moment d’en parler.”

”Je suis mort à l’intérieur”

Lazare : “Un sentiment de reconnaissance envers les supporters prime car on voulait être champion pour eux mais ça ne l’a pas fait aujourd’hui, c’est dommage. Je suis vraiment déçu et brisé parce qu’on y croyait jusqu’à cinq minutes de la fin. Le football est vraiment cruel et on est tombé sur une bonne équipe de Bruges même si on aurait dû marquer ce but pour tuer le match.”

Geraerts : “Il n’y a rien à dire aujourd’hui. Il faut juste laisser parler les émotions dans ce genre de moment. On a des occasions pour mettre ce deuxième but mais on ne l’a pas fait. Je suis très triste et très déçu. Tous les sentiments négatifs me traversent l’esprit, c’est normal car on espérait être champion mais ce n’est pas le cas. Il faut d’abord être triste avant de pouvoir faire l’analyse de ce match. Je ne peux rien reprocher à mes joueurs aujourd’hui. Les supporters ont été fantastiques cette saison, ça doit être dur pour eux donc je suis de tout cœur avec eux.”

Lynen : “Je suis mort à l’intérieur. On était à trois minutes d’un rêve, j’espère ne plus jamais revivre cela dans ma vie. On savait qu’on devait gagner aujourd’hui et tout était parfait sauf la fin de match. C’était le match le plus difficile de ces Playoffs car tout le monde nous voyait gagnants aujourd’hui. Et puis il y a cette égalisation et c’est tout simplement horrible. Ce n’était pas une question mentale ni physique aujourd’hui en tout cas. Je suis content pour El Azzouzi car il a fait une très bonne fin de saison. C’est très dur à accepter, mais les supporters ont été une nouvelle fois magnifiques!”

Nielsen : “Je devais faire mon mieux pour mon employeur: Bruges”

De Mil : “Je suis content de mon équipe aujourd’hui ! Le plus important est de prendre des points et on l’a fait. La première mi-temps était difficile mais la deuxième mi-temps était mieux et la victoire est méritée selon moi. Les joueurs qui ont commencé ont bien poussé mais je suis naturellement content des jeunes. La presse a parfois critiqué la constance de ces jeunes joueurs donc je suis très content pour eux. Je ne sais pas de quoi mon avenir sera fait, je vais prendre un peu de repos avant de choisir le meilleur choix pour moi.”

Nielsen : “Le football peut parfois être cruel. Mais je suis un joueur professionnel et mon rôle est de faire de mon mieux pour mon employeur, le Club de Bruges. Ça doit être dur pour les joueurs de l’Union! Deux ans d’affilée, ça doit être dur mais ils doivent se relever et garder la tête haute. J’espère qu’ils vont continuer dans cette voie-là dans les années à venir.”

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...