Les Diables rouges résistent à l’Allemagne et mettent fin à 69 ans de disette (vidéos)

Les Belges de Tedesco ont fait preuve d’une étonnante maturité ce mardi 28 mars 2023 et s’imposent logiquement en Allemagne grâce à une prestation XXL du capitaine Kevin De Bruyne.

Romain Helas

Les Diables rouges se sont offert une victoire de prestige en Allemagne en s’imposant 2-3 et mettent fin ainsi à plus de 68 ans de disette face à l’équipe nationale allemande. Si offensivement, les Belges ont régalé, la défense a été battue à deux reprises dont un penalty a priori inévitable. Domenico Tedesco semble en tout cas avoir réussi son examen d’entrée avec deux très belles victoires face à des nations solides, d’autant que de nombreux supporters montrent la satisfaction de retrouver une équipe nationale qui donne tout sur le terrain.

Suivez le fil de la rencontre

Si le dernier succès des Diables face à l’Allemagne remonte à 1954 et une victoire 0-2 en amical, les hommes de Domenico Tedesco entament parfaitement cette rencontre. Parfaitement isolé sur son flanc gauche par Kevin De Bruyne, Yannick Ferreira Carrasco arrive à crocheter son opposant et trompe le portier du Barca Ter Stegen d’une frappe puissante.

Visiblement motivés à l’idée de se montrer devant leur nouveau coach, les Belges enchaînent et creusent déjà l’écart à la huitième minute de jeu. De Bruyne a décidé d’enfiler sa tenue de maestro et sert Romelu Lukaku. Le numéro 10 des Diables se rappelle des bons souvenirs d’antan et double la mise d’un sang froid inégalable en Belgique.

Le maestro des Diables De Bruyne sert deux offrandes en trois minutes face à l'Allemagne (vidéos)

Les Diables jouent en bloc bas, ne semblent pas être en danger et se dirigent tranquillement vers la mi-temps. Sauf qu’à la 45e, Füllkrug est à la réception d’un corner de Kimmich, mais voit sa tête stoppée par le bras de Lukaku. Le bras du Belge est trop haut et le pénalty est logiquement accordé. De là, le buteur allemand trompe tranquillement à contre-pied Casteels.

La seconde période est bien plus pauvre en occasions suite, probablement aux nombreux effectués et les Diables se contentent de défendre. L’Allemagne se crée une belle occasion à vingt minutes de la fin via Kimmich, qui tente sa chance de loin mais Casteels s’étend parfaitement et capte le ballon.

Dans le sens contraire, les Diables font preuve d’une étonnante maturité. Trossard, monté au jeu, déboule sur le flanc gauche, repique vers l’axe et sert Kevin De Bruyne sur un plateau, qui trompe le portier allemand d’une magnifique frappe croisée et tue le suspens de la rencontre et ce, même si Gnabry réduit l’écart en fin de partie.

Football : Les directs du jour

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...