Ligue des Champions : le Bayern bat logiquement le PSG et se qualifie pour les quarts de finale, Milan ne tremble pas

Comme à l’aller, le Bayern s’est imposé (2-0) ce mardi 8 mars 2023 en huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions contre le Paris-Saint-Germain. Dans l’autre match, le score n’a pas bougé et l’AC Milan s’est aussi qualifié.

Bayern's Eric Maxim Choupo-Moting, right, celebrates after scoring his side's opening goal during the Champions League round of 16 second leg soccer match between Bayern Munich and Paris Saint Germain at the Allianz Arena in Munich, Germany, Wednesday, March 8, 2023. (AP Photo/Matthias Schrader)
L'ancien du PSG a permis au Bayern de creuser l'écart. ©Copyright 2023 The Associated Press. All rights reserved

Le scénario et le score du match aller se sont répétés à l’Allianz Arena. Il y a 3 semaines, les Allemands l’avaient emporté (1-0) face à une équipe de Paris très timide. Au retour, les Bavarois l’ont encore emporté grâce à un but de Eric-Maxime Choupo-Moting à la 61e et Serge Gnabry a complété le score à la 90e.

La blessure de Neymar avait changé les plans de Christophe Galtier, qui n’alignait que deux attaquants, et donc d’avantage de joueurs dans le cœur du jeu : avec Ruiz, Verratti et Vitinha, le coach français espérait pouvoir mettre le pied sur le ballon au milieu de terrain. Chez les Bavarois, la composition était assez classique. On note toutefois l’absence de Joao Cancelo, à qui Julian Nagelsmann a préféré Stanišić sur le flanc droit de sa défense à 3.

Belle première période parisienne

Les Allemands ont failli regretter de n’avoir marqué qu’un but à l’aller. Dès le début du match, le PSG a mis la pression sur les cages de Yann Sommer, sans toutefois se créer d’occasions décisives. Comme pour l’ensemble du match, les coéquipiers de Kylian Mbappé n’ont pas réussi à l’atteindre dans la profondeur, bien encadré par la défense du Bayern.

Les débats se sont rééquilibrés à la demi-heure de jeu : les Allemands ont remis le pied sur le ballon et se sont approchés plusieurs fois, sans succès, des cages de Donnarumma.

La plus grosse occasion de la première période était tout de même parisienne : sur un pressing de Hakimi, Sommer perd bêtement le ballon. Vitinha peut allumer dans la cage vide, mais sa frappe trop molle est reprise sur la ligne par De Ligt.

Le Bayern logiquement supérieur

À la mi-temps, les Parisiens gardent donc toutes leurs chances de qualification, mais leur deuxième acte sera beaucoup moins bon quand le Bayern a semblé monter en puissance. Face à un adversaire en manque de jambes et de créativité, les Allemands ont enfoncé le clou une première fois grâce à l’ancien parisien Choupo-Moting, sur une faute de relance de Verratti. Les raids des rouges se sont ensuite multipliés face à une défense parisienne impuissante.

À la dernière minute du temps réglementaire, c’est l’entrant Gnabry qui a conclu un nouveau contre et enterré les derniers espoirs des Parisiens. Sadio Mané aurait même pu transformer la victoire en correction dans le temps additionnel mais son but a été refusé pour hors-jeu.

Milan aussi qualifié

L’autre match de la soirée a accouché d’une rencontre beaucoup plus pauvre en occasions, d’où le score vierge final. Les Milanais ont semblé contrôler le match malgré une belle occasion de Harry Kane dans les dernières minutes. Côté Spurs, l’exclusion de Romero en seconde période n’a pas aidé.

L’AC Milan se qualifie pour les quarts, où il rejoint Chelsea, Benfica et donc le Bayern.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...