22.000 mois d’interdiction de stade pour mauvaise conduite la saison dernière

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a communiqué ce mardi 17 janvier 2023 le bilan des sanctions infligées par la Cellule football du SPF Intérieur aux vandales qui ont commis des infractions au cours de la saison de football 2021-2022.

Belga
 Selon la ministre, les sanctions sont nettement plus sévères que lors de la saison 2018-2019 avant la pandémie de coronavirus.
Selon la ministre, les sanctions sont nettement plus sévères que lors de la saison 2018-2019 avant la pandémie de coronavirus. ©Photo News

Plus de 1.800 ans d’interdiction de stade et plus de 900.000 d’euros d’amendes: tel est le bilan des sanctions infligées par la Cellule football du SPF Intérieur aux vandales qui ont commis des infractions au cours de la saison de football 2021-2022, a indiqué ce mardi la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V) par voie de communiqué.

Selon la ministre, les sanctions sont nettement plus sévères que lors de la saison 2018-2019 avant la pandémie de coronavirus. Le nombre de procès-verbaux dressés (1.587) n’est quant à lui pas beaucoup plus élevé qu’à ce moment-là (1.482). La cellule football entame des procédures administratives sur la base de ces procès-verbaux et prend une décision dans un délai de six mois après les incidents. L’autorité respecte l’engagement dans le cadre du plan d’action ‘Ensemble pour un football sûr’, qui est de punir plus sévèrement la violence dans et autour des stades de football.

Lors de la dernière saison de football, la durée cumulée des interdictions de stade était près de deux fois supérieure par rapport à la saison 2018-2019: 22.037 mois contre 11.229 mois.

Le montant total des amendes est également en nette augmentation, puisqu’il passe de 540.525 euros à 910.250 euros.

Ces sanctions plus lourdes découlent du plan d’action ‘Ensemble pour un football sûr’, proposé en mai 2022 par la Pro League, la Fédération royale belge de football et la ministre de l’Intérieur. Le durcissement des sanctions pour certaines infractions - telles que la violence physique, le racisme ou la xénophobie et l’utilisation de matériel pyrotechnique - en constitue un pilier essentiel.

Pour consolider davantage cette politique plus stricte, le Gouvernement fédéral a approuvé en fin d’année dernière, à la demande de la ministre Verlinden, un renforcement de la Loi sur le football.

Celle-ci a enfin indiqué que la cellule football a entamé au début de l’actuelle saison une tournée d’inspection des stades des trente clubs professionnels du pays afin de vérifier les systèmes de caméras des clubs professionnels. Des manquements ont été constatés dans huit clubs.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...