Pourquoi Chelsea fait-il signer des contrats aussi longs à ses nouvelles recrues ?

Les Blues contournent le règlement de la FIFA pour profiter d’avantages financiers non négligeables.

Julien Parcinski
Chelsea's new signing, Chelsea's Ukrainian midfielder Mykhailo Mudryk is introduced to the crowd at half-time in the English Premier League football match between Chelsea and Crystal Palace at Stamford Bridge in London on January 15, 2023. (Photo by Ben Stansall / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No video emulation. Social media in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No use in betting publications, games or single club/league/player publications. /
Mykhailo Mudryk a signé un contrat de 8 ans à Chelsea. ©AFP or licensors

Sur le marché des transferts, Todd Boehly est ce que l’on appelle un boulimique. En six mois, le propriétaire de Chelsea a marqué les esprits en investissant de manière déraisonnable sans résultat. Il interpelle aussi par la durée des contrats qu’il offre à ses nouvelles recrues. En une semaine, Mykhailo Mudryk a signé un bail de 8 ans quand Benoit Badiashile a paraphé pour 7 saisons et demie.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...