Serie A : l'AC Milan, accroché à Lecce, laisse Naples s'envoler en tête

L'AC Milan a de nouveau lâché de précieux points, ce samedi à Lecce, permettant à Naples de s'envoler en tête de la Serie A avec neuf points d'avance sur les Rossoneri (2e) à une journée de la fin de la phase aller.

AFP
Les Belges à l'étranger - Milan laisse le Napoli s'échapper en tête de la Serie A en concédant le match nul à Lecce
Milan laisse le Napoli s'échapper en tête de la Serie A en concédant le match nul à Lecce. ©BELGA

Menés 2-0 après une première demi-heure calamiteuse, à l'image du but contre son camp de Théo Hernandez après moins de trois minutes, les Rossoneri ont sauvé un point en seconde période, grâce à Rafael Leao et leur capitaine Davide Calabria

Mais ce Milan sans brio ne méritait pas davantage contre une belle équipe de Lecce (12e), invaincue depuis six matches et parfaitement organisée autour d'un Samuel Umtiti de retour vers la grande forme.

Ces nouveaux points abandonnés par Milan, après le 2-2 concédé le week-end dernier à San Siro contre la Roma, font les affaires de Naples: le leader conforte encore sa candidature à un premier scudetto depuis plus de 30 ans, avec désormais neuf longueurs d'avance sur Milan et dix sur la Juventus (3e), atomisée vendredi 5-1 au stade Diego Maradona.

Eliminé cette semaine en huitième de finale de Coupe d'Italie par un Torino réduit à dix (1-0 a.p.), les Rossoneri vivent en revanche un gros coup de mou, alors que les attend mercredi la Supercoupe d'Italie contre l'Inter Milan.

Milan est ainsi apparu hors du coup pendant quasiment toute la première période face à un Lecce enthousiaste et sans complexes, qui restait à domicile sur des succès contre l'Atalanta (2-1) et la Lazio Rome (2-1).

"Erreurs très évitables"

L'équipe de Stefano Pioli a ainsi offert le premier but, arrivé d'un ballon bêtement perdu par Pierre Kalulu devant sa surface et conclu son camp par Theo Hernandez (3e). Après plusieurs belles occasions de Lecce, le deuxième est logiquement arrivé d'une tête du défenseur Federico Baschirotto (23e).

"En première mi-temps, on a raté tout ce qu'on pouvait rater, avec des erreurs très évitables", a soupiré Pioli sur DAZN, qui a remplacé à la pause Théo Hernandez mais a admis qu'il aurait pu en sortir "beaucoup d'autres".

Le forte pluie a alors cessé Milan a mis du temps à refaire surface, attendant les ultimes minutes du premier acte pour réagir enfin sur une tête d'Olivier Giroud bien claquée (43e).

A défaut de brio, les Milanais ont retrouvé un peu de caractère pour aller chercher l'égalisation grâce à un tir en angle fermé de Leao (58e), puis une tête de Calabria sur une remise de Giroud (70e).

Trop peu pour les champions en titre qui voient se réduire toujours plus leurs chances de conserver en juin leur couronne, sur laquelle Naples a désormais mis une option.

"Avant d'espérer rejoindre Naples, on doit d'abord retrouvé nos principes de jeu", a conclu Stefano Pioli.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...