"Zidane? Je ne l'aurais même pas pris au téléphone": le président de la FFF choque jusqu'à Mbappé

Interrogé pour savoir si Zidane, qui faisait office d'option N.1 à la tête des Bleus en cas de non-renouvellement du contrat de Deschamps, l'avait appelé ces derniers jours, Noël Le Graët s'est montré très cassant envers l'ancien N.10, champion du monde en 1998 sous le maillot tricolore.

AFP
Conference de presse Zinedine Zidane Match Against Povrety Berne
©stephanie Lecocq

"Zinédine Zidane, je ne l'aurais même pas pris au téléphone", a déclaré sur RMC, cinglant, Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), au lendemain de la prolongation du contrat de Didier Deschamps à la tête de l'équipe de France jusqu'en 2026.

"Je ne l'aurais même pas pris au téléphone, a-t-il lâché. Pour lui dire quoi ? Bonjour monsieur, ne vous inquiétez pas, cherchez un autre club, je viens de me mettre d'accord avec Didier ?".

Le patron de la FFF, âgé de 81 ans, a également répondu sèchement aux rumeurs faisant état de l'intérêt de Zidane pour la sélection du Brésil.

"Cela m'étonnerait qu'il parte là-bas, a-t-il affirmé. Il fait ce qu'il veut, cela ne me regarde pas. Je ne l'ai jamais rencontré et on n'a jamais envisagé de se séparer de Didier Deschamps. J'en ai rien à secouer, il peut aller où il veut, dans un club, il en aurait autant qu'il veut en Europe, un grand club. Une sélection, j'y crois à peine en ce qui me concerne."

Cette sortie de Noël le Graët n'a pas été du goût de la star des Bleus, Kylian Mbappé. "Zidane c'est la France, on manque pas de respect à la légende comme ça...", a ainsi écrit l'attaquant du PSG sur Twitter.

Samedi, le contrat de Didier Deschamps au poste de sélectionneur de l'équipe de France avait été prolongé jusqu'en 2026 et le Mondial organisé aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique, bouchant l'horizon immédiat de Zidane en bleu.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...