Décès à 68 ans de l'ancien buteur brésilien Roberto Dinamite

L'international brésilien Roberto Dinamite, meilleur buteur de l'histoire du championnat du Brésil, est décédé dimanche à l'age de 68 ans, des suites d'un cancer de l'intestin, a annoncé le club de Vasco da Gama, dont il était l'idole absolue.

Belga
This handout picture released by Brazilian football team Vasco da Gama shows late Brazilian football player Roberto Dinamite reacting during a tribute that celebrates his 69th birthday in Rio de Janeiro, Brazil, on April 13, 2022. - Brazilian footballer Roberto Dinamite, top scorer in the history of the Brazilian championship, died on Sunday January 8, 2023 at the age of 68, following bowel cancer, announced the club of Vasco da Gama, in which he was the absolute idol. (Photo by Vasco da Gama football team / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / VASCO DA GAMA / DANIEL RAMALHO" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Roberto Dinamite

"C'est avec une grande douleur que Vasco da Gama a appris que le plus grand de tous nous avait quittés ce dimanche. Carlos Roberto de Oliveira, alias Dinamite, a dédié 29 de ses 68 ans au club, en tant que joueur et président. Repose en paix", a tweeté le club de Rio de Janeiro, pour qui cet attaquant redoutable a inscrit pas moins de 708 buts.

Il détient encore aujourd'hui le record de buts inscrits dans son championnat national (190), loin devant l'ancien Lyonnais Fred (158, notamment avec Fluminense).

Né à Duque de Caxias, banlieue pauvre de Rio, ce buteur insatiable a été surnommé Dinamite (dynamite) à 17 ans, après avoir fait trembler les filets pour la première fois en équipe première de Vasco, au stade mythique Maracana, face à Internacional, le 25 novembre 1971.

Terreur des défenses brésiliennes, il a remporté le titre national en 1974 et celui de Rio à cinq reprises (1977, 1982, 1987, 1988 et 1992). Il était le grand rival de Zico, star de Flamengo.

Les supporters se souviennent notamment du but d'anthologie qu'il a inscrit face à Botafogo en 1976, avec un amorti de la poitrine en pleine surface suivi d'un coup du sombrero et d'une reprise surpuissante.

En équipe nationale, il a marqué 20 buts en 38 matches, disputant les Coupes du monde de 1978 et 1982. Lors du Mondial argentin, il s'est illustré contre la Pologne avec un doublé (3-1) et contre l'Autriche en marquant l'unique but du match.

Recruté par le FC Barcelone en 1979, il n'est pas parvenu à percer en Europe et a fini par rentrer au Brésil l'année suivante.

Après avoir rangé les crampons, Roberto Dinamite a fait carrière en tant que dirigeant de Vasco, qu'il a présidé à plusieurs reprises, mais aussi dans la politique, avec cinq mandats de député de l'Etat de Rio.

Le 29 décembre, il avait publié un tweet en hommage à Pelé, son "éternelle idole", décédé ce jour-là, lui aussi des suites d'un cancer.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...