Le football doit-il s’inspirer de la NBA et arrêter le chrono ?

La Coupe du monde au Qatar et son temps additionnel à rallonge ont laissé la porte ouverte à des modifications plus globales du temps de jeu.

Romain Van der Pluym
Referee assistant Stephanie Frappart of France shows 7 minutes overtime during the World Cup group C soccer match between Mexico and Poland, at the Stadium 974 in Doha, Qatar, Tuesday, Nov. 22, 2022. (AP Photo/Moises Castillo)
Stephanie Frappart indique 7 minutes de temps additionnel pendant la Coupe du monde. ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

“On a donné l’ordre aux arbitres d’être plus attentifs au temps perdu. S’il y a une blessure, la célébration d’un but ou une intervention de la VAR, le temps devra être ajouté à la fin de la rencontre. Il ne sera pas anormal de voir des rencontres avec huit, neuf ou dix minutes d’arrêts de jeu.” Pierluigi Collina a ainsi ouvert la porte à la Coupe du monde la plus longue de l’histoire.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...