Belgique-Canada : “Les Diables sauvés par deux erreurs d’arbitrage”, selon notre expert arbitrage

Laurent Colemonts, notre expert, décrypte les phases qui ont nécessité une intervention de l’arbitre lors du premier match des Diables rouges à la Coupe du monde.

Romain Van der Pluym
Canada's Alistair Johnston sends a cross by Belgium's Yannick Carrasco during the World Cup group F soccer match between Belgium and Canada, at the Ahmad Bin Ali Stadium in Doha, Qatar, Wednesday, Nov. 23, 2022. (AP Photo/Darko Bandic)
Carrasco a eu chaud en provoquant un penalty ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Thibaut Courtois a déjà marqué les esprits en sortant le penalty de Davies dès le début de match. Selon Laurent Colemonts, notre expert de l’arbitrage, “la faute est claire. Carrasco a le bras décollé du corps et coupe la trajectoire du ballon qui se dirige vers le but. Le penalty est légitime”.

Les Canadiens auraient dû recevoir un deuxième penalty. Sur une phase confuse, Eden Hazard a remis le ballon vers un Canadien.

“L’assistant a commis une erreur car il signale le hors-jeu alors qu’il n’y en a pas vu que la passe ne vient pas d’un Canadien. L’arbitre siffle en suivant son juge de ligne et empêche donc le VAR de revenir sur une faute claire commise par Vertonghen dans le rectangle. S’il ne siffle pas, le VAR vérifie et donne penalty.”

Belgique - Canada: le direct

Et que dire alors de la faute de Witsel avant la 40e minute de jeu ? “Techniquement, je ne peux pas comprendre que l’arbitre ne soit pas appelé à l’écran par le VAR. Il lui marche clairement sur le pied. On pourrait comprendre que c’est une zone grise s’ils estiment que Witsel ne change pas sa course et ne fait pas exprès de le toucher. Mais, selon moi, il aurait dû appeler l’arbitre pour vérifier.”

COUPE DU MONDE