Score de tennis pour l’Angleterre (6-2) face à une faible équipe iranienne pour son entrée en Coupe du Monde au Qatar (vidéos)

Les Anglais ont directement fait la différence face à une faible équipe iranienne pour leur entrée au Mondial 2022.

La Rédaction
 Saka peut célebrer son premier but à la Coupe du Monde.
Saka peut célebrer son premier but à la Coupe du Monde. ©AFP

L’Angleterre a réussi ses débuts en Coupe du Monde face à l’Iran. Jamais inquiétés, les hommes de Southgate ont planté trois buts lors de chaque mi-temps.

Dès le début de la rencontre, l’Angleterre met la pression et doit hériter d’un penalty. Maguire est ceinturé dans le rectangle, le penalty est évident… sauf pour le corps arbitral.

Si les Anglais sont très nettement supérieurs dans la construction du jeu, l’Iran tente par tous les moyens de bloquer tous les espaces possibles. Les occasions sont rares, si ce n’est à la demi-heure ou après une jolie combinaison avec Sterling, Mason Mount tir juste à côté des cages défendues Seyed Hossein Hosseini, qui a remplacé après dix minutes de jeu le malheureux Alireza Beiranvand , victime d’un violent contact avec son propre défenseur.

Le danger se rapproche et sur corner de nouveau, Maguire se démarque. Le puissant défenseur anglais frappe fort le cuir de la tête, qui va s’écraser sur la transversale du but iranien.

Le danger se rapproche et les efforts vont payer pour les Anglais. Luke Shaw a tout le loisir de centrer de son flanc gauche et la jeune pépite Bellingham gagne son duel. Le milieu offensif arrive à lober le portier iranien et ouvre le score après 35 minutes de jeu en faveur des citoyens du roi Charles III.

Une fois le premier but inscrit, tout est évidemment plus facile pour les Anglais qui peuvent faire parler leur talent.

En deux minutes, Saka, via une déviation de Maguire, et Sterling sur un contre parfaitement mené, tuent tout espoir de l’Iran de ramener quelque chose de ce match.

À la mi-temps, la rencontre semble pliée, et le score va même s’alourdir. Sterling isole parfairement Saka. Et d’un crochet, le jeune talent d’Arsenal met cinq défenseurs dans le vent pour tromper tranquillement le gardien de l’Iran.

Les Anglais jouent comme à l’entrainement… Peut-être même de trop. Gholizadeh, monté au jeu, trouve la faille dans la défense anglaise. D’une passe, le Carolo trouve Taremi qui fusille Pickford.

La réaction anglaise est immédiate. Rashford plante à son tour le cinquième but des siens, Grealish le dernier pour conclure une après-midi presque parfaite pour l’Angleterre.

En fin de rencontre, Taremi va inscrire, via un penalty sifflé suite à une faute de Stones, son doublé et donner au match une allure de score de tennis.

COUPE DU MONDE