Première très difficile pour le Qatar, complètement dominé par l’Équateur (0-2)

Le Qatar s’est logiquement incliné (score) lors du match inaugural de sa Coupe du monde 2022. La nation hôte n’a rien su proposer face à l’Équateur, très solide. Les Qatariens ont déjà du souci à se faire au vu de leur programme.

La Rédaction de L'Avenir

Le match

Cela faisait 12 ans qu’ils se préparaient pour l’évènement, mais La sélection qatarienne a bien déçu en ouverture de ce Mondial 2022. Les locaux, sans doute émoussés par la hauteur de l’évènement, n’ont proposé aucun jeu contre une équipe de l’Équateur très appliquée.

Le sélectionneur espagnol du Qatar, Felix Sanchez, a du souci à se faire pour la suite de la compétition.
Le sélectionneur espagnol du Qatar, Felix Sanchez, a du souci à se faire pour la suite de la compétition. ©AFP

La nation hôte a même du souci à se faire tant elle a semblé dépassée par ce qui semblait pourtant être la seule équipe à sa portée dans ce groupe. On imagine mal les champions d’Afrique sénégalais ou les Oranjes s’incliner face à une équipe aussi faible, tant athlétiquement que techniquement. L’horizon semble déjà bouché pour le Qatar s’ils conservent le même niveau de jeu.

Dès les premières secondes, la "Tri" s’est montrée dangereuse et a inscrit un premier, refusé pour hors-jeu. Cela n’a pas entamé le moral d’Enner Valencia, coéquipier de Michy Batshuayi a Fenerbahce. Le puissant attaquant se procure lui-même un penalty dès la 15e minute. Penalty qu’il va ensuite tranquillement transformer pour devenir le premier buteur de cette édition de la compétition planétaire.

Sorti blessé, Enner Valencia a été le un poison pour la défense qatarienne.
Sorti blessé, Enner Valencia a été le un poison pour la défense qatarienne. ©AFP

Valencia, capitaine de sa sélection, inscrit même un deuxième but à la 32e, d’une tête puissante. Les Équatoriens peuvent même craindre que leur capitaine, sorti en deuxième mi-temps, soit blessé, tant il a pesé sur la défense adverse.

La deuxième mi-temps a été beaucoup plus tranquille: les Sud-Américains ont tranquillement géré leur avantage, sans jamais être trop inquiété par les Qatariens. Les locaux ont à peine su entrer dans le rectangle jaune de tout le match. Les supporters de la nation hôte ne semblaient pas non plus trop y croire puisqu’ils ont été nombreux à quitter le stade dès le début de deuxième mi-temps.

L’Équateur a donc été tranquille jusqu’à la fin et semble être un adversaire sérieux pour les Pays-Bas, puis le Sénégal. La Tri semble avoir de très beaux arguments, tant techniquement que physiquement.

Les buts en vidéo

Compositions

Le direct :

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...