Coupe du monde 2014: du retour des Diables rouges au succès de l’Allemagne, testez vos connaissances (Quiz)

Le 20e Mondial de l’histoire est organisé au Brésil, en 2014. 12 ans après sa dernière participation en Coupe du monde, la Belgique fait son grand retour dans la compétition. La Nationalmannschaft, elle, va chercher sa quatrième étoile.

Maël Baudé
 Des supporters des Diables rouges photographiés avant le match de quart de finale entre l’équipe nationale belge de football et l’Argentine, à l’Estadio Nacional Mane Garrincha, à Brasilia, au Brésil, lors de la Coupe du monde de football 2014, le samedi 5 juillet 2014.
Des supporters des Diables rouges photographiés avant le match de quart de finale entre l’équipe nationale belge de football et l’Argentine, à l’Estadio Nacional Mane Garrincha, à Brasilia, au Brésil, lors de la Coupe du monde de football 2014, le samedi 5 juillet 2014. ©BELGA

Après le "Maracanaço" ou "drame du Maracana" (défaite en finale contre l’Uruguay en 1950), tout un peuple espèrent voir le Brésil remporter la Coupe du monde 2014 à domicile. Il n’en est rien. Pire, les Brésiliens vivent une nouvelle humiliation nationale que les médias qualifient de "Mineiraço" ou "choc du Mineirão". La Seleção s’incline sept buts à un face à l’Allemagne en demi-finale. L’un des plus grands matchs de l’histoire de la compétition. Ce Mondial 2014 a marqué l’histoire (et les Brésiliens) mais vous a-t-elle marqué ? Testez vos connaissances dans notre quiz, situé à la fin de cet article.

Une grande Allemagne, un tout petit Brésil

Il faut dire que la sélection Brésilienne est loin d’être séduisante. Privée de Neymar blessé et de leur capitaine Thiago Silva par accumulation de cartons jaunes, elle aligne une attaque Bernard, Fred, Hulk et Oscar face à la Nationalmannschaft, ce 8 juillet 2014. L’époque des Ronaldo, Rivaldo, Ronaldinho et des autres générations dorées semblent alors bien lointaines.

L’Allemagne, elle, est en pleine confiance (4e demi-finale de suite) et souhaite prendre sa revanche après sa finale perdue face au Brésil, en 2002. Emmenée par son capitaine Philipp Lahm, son buteur Miroslav Klose (le meilleur de l’histoire de la compétition), son gardien au sommet de son art Neuer et ses joueurs pleins de talents comme Özil, Kroos et Müller, la Nationalmannschaft ne fait qu’une bouchée de ce Brésil avant d’aller chercher sa quatrième étoile en finale face à l’Argentine.

L’élimination surprise de l’Espagne

Mais la Coupe du monde 2014 c’est aussi l’élimination surprise de l’Espagne dès la phase de groupes. Et, notamment leur défaite 5-1 face aux Pays-Bas qui prennent alors leur revanche après la finale perdue de 2010.

C’est aussi le retour des Diables rouges, 12 ans après leur dernière participation à la Coupe du monde (2002). Un retour réussi avec trois succès en trois matchs lors de la phase de poules, une victoire contre les États-Unis (2-1) en huitième de finale, et une défaite 1-0 en quart contre le futur finaliste du tournoi, l’Argentine de Léo Messi.

La surprise du tournoi est le Costa Rica de Bryan Ruiz et Keylor Navas qui rejoint les quarts de finale pour la première fois de son histoire, éliminé aux tirs au but face aux Pays-Bas.

James Rodríguez, Lionel Messi et Paul Pogba brillent

Le Mondial 2014 c’est aussi celui de James Rodríguez, meilleur buteur de la compétition avec 6 buts dont celui face à l’Uruguay, l’un des plus beaux buts de l’histoire de la Coupe du monde. C’est Lionel Messi qui rayonne enfin dans la plus belle des compétitions avec 4 buts, une passe décisive et une finale. Il est même élu meilleur joueur. Paul Pogba, enfin, brille dans une équipe de France renouvelée, et est nommé meilleur jeune du tournoi.

La quatrième étoile de l’Allemagne

8 ans après la quatrième étoile de la Nationalmannschaft, vous souvenez-vous encore bien de cette compétition ? Participez à notre quiz pour en avoir le cœur net !

COUPE DU MONDE