L’OM renverse Monaco à la dernière minute, Harit gravement blessé (vidéos)

Marseille a arraché la victoire dans les dernières secondes à Monaco (3-2) grâce à une tête du remplaçant Sead Kolasinac sur un coup franc superbement dosé par un autre remplaçant, Dimitri Payet, dimanche lors de la dernière rencontre de la 15e journée de L1, et monte à la 3e place.

 Les Marseillais ont perdu leur attaquant marocain Amine Harit, gravement touché à un genou (58e) et sorti sur civière.
Les Marseillais ont perdu leur attaquant marocain Amine Harit, gravement touché à un genou (58e) et sorti sur civière. ©AFP

Kolasinac avait manqué de la tête déjà contre Tottenham la balle de la qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions. Cette fois-ci, le défenseur central bosnien ne s’est pas manqué.

Sur l’ultime coup franc de la rencontre, parfaitement tiré par Payet, il a donné la victoire à Marseille (3-2, 90e+8) à l’issue d’un match qui s’est électrisé dans la dernière demi-heure.

"Il (Payet) a été décisif", a d’ailleurs reconnu l’entraîneur olympien Igor Tudor.

Grâce à cette victoire, Marseille, qui venait de battre Lyon (1-0) après cinq matches sans victoire (1 nul et 4 défaites toutes compétitions confondues), se relance dans la course au podium.

En revanche, Monaco a encore raté une occasion de revenir en haut du classement. Avec 27 points, les hommes de Philippe Clement stagnent t à la 6e place, à un point de Lorient et déjà quatre de Rennes.

Tudor attaque à tout-va

Monaco et Marseille, longtemps maladroits, se sont rendus coup pour coup, jusque dans le temps additionnel, lors de cette dernière rencontre de l’élite avant la Coupe du monde. Et c’est donc Marseille qui l’a emporté.

En revanche, les Marseillais ont perdu leur attaquant marocain Amine Harit, gravement touché à un genou (58e) et sorti sur civière. Le Marocain pourrait ne pas pouvoir participer à la Coupe du monde.

Au lieu de calmer les esprits, sa sortie a électrisé la rencontre dans la dernière demi-heure. Le score était alors de 1-1. Mais Monaco a pris les devants. Aleksandr Golovine a décalé Kevin Volland, qui s’est joué de Leo Balerdi et a marqué (2-1, 72e).

Igor Tudor a alors jeté toutes ses armes dans la bataille. L’OM a poussé fort. L’international français Jordan Veretout, d’une frappe du gauche pleine d’énergie, a égalisé (2-2, 83e), avant la fin en apothéose pour les Olympiens.

Alors qu’on pensait Monaco, dans son 4-4-2 habituel avec Axel Disasi préféré à Vanderson comme latéral droit, bien entré dans son match après un premier corner gagné dès le premier pressing à la première minute, l’équipe de Clement a été surprise dès l’action suivante.

Sanchez vs Ben Yedder

À la suite d’un décrochage d’Alexis Sanchez, Matteo Guendouzi a décalé Jonathan Clauss, dont le centre a été parfaitement vendangé par Nuno Tavares, absolument seul dans la surface de but.

Après ces deux largesses initiales, les deux formations ont alors resserré les rangs. Certes les Monégasques Youssouf Fofana (8e), Mohamed Camara (14e) et Kevin Volland (30e) ont été dangereux. Mais sans risque pour un Pau Lopez vigilant.

En face, les actions ont été plus tranchantes. Mais les Marseillais ont manqué de réalisme. La tête de Guendouzi est passée à côté (9e). Amine Harit a raté son face-à-face avec Alexander Nübel (16e). Samuel Gigot, dans la surface, n’a pas cadré (23e), comme Clauss, qui avait pourtant pris le dessus sur Aleksandr Golovin (26e).

Il a donc fallu de la malice pour marquer. Sanchez a gagné un coup franc devant Benoît Badiashile à l’entrée de la surface (33e). D’une magnifique frappe enroulée du droit au-dessus du mur, il a fait chavirer les 1.200 supporteurs de l’OM (0-1, 35e) pour son 5e but en L1.

Un coup de pied arrêté pour un autre… Peu avant la pause, Krepin Diatta a passé Leo Balerdi en dribble et en vitesse avant d’obtenir un penalty. Comme pour se libérer de sa frustration de ne pas avoir été retenu en Bleu pour le Mondial, Wissam Ben Yedder s’est offert, devant le Prince Albert, une panenka pour son sixième but de la saison en L1. Mais cela n’a pas suffi à permettre à Monaco de marquer au moins un point…

COUPE DU MONDE