Westerlo inflige un score de tennis à Ostende et grimpe au 6e rang

Westerlo a étouffé Ostende 6-0 samedi en match de la 17e journée de Jupiler Pro League.

 Nacer Chadli a participé à la fête.
Nacer Chadli a participé à la fête. ©Photo News

Nene (16e), Dierckx (28e) et Chadli (40e, penalty), avant la pause, Foster (49e et 53e) et Akbunar (81e), après celle-ci, ont marqué les buts qui permettent aux promus de posséder 26 points et de grimper provisoirement à la 6e place du classement. Ostende reste 14e avec 17 unités.

Battu 2-0 avec le Cercle Bruges en ouverture de la saison, le coach autrichien Dominik Thalhammer revenait au Kuipke de Westerlo aux commandes d’Ostende cette fois, bien décidé à aligner un troisième succès de rang depuis son arrivée chez les Kustboys le 1er novembre. Il a été loin du compte. Les Campinois entendaient eux mettre fin à trois rencontres à domicile sans victoire et ont largement réussi.

Ostende mit d’emblée le nez à la fenêtre et aurait pu ouvrir la marque sur un magnifique mouvement en un temps et une volée finale non cadrée de McGeehan (11e). Ce faisant, le KVO s’exposait aux contres des rapides attaquants du KVC. Après une première alerte signée Foster (13e), Nene, très remuant, allait jusqu’au bout et ouvrait la marque dès la 16e (1-0).

Ostende accusa le coup et ne se remit jamais. Westerlo eut la bonne idée d’insister. Involontairement Foster se trouva sur la trajectoire d’une reprise de Nene (23e) qui semblait prendre le chemin des filets. Ce ne fut que partie remise, cinq minutes plus tard, un envoi de Mineiro était détourné par Urhoghide et Dierckx n’avait plus qu’à conclure de près (2-0). Philipps sauva le 3e but en sortant une nouvelle tentative de Nene esseulé dans le rectangle (37e). 

La défense ostendaise n’en sortait pas et concédait un penalty indiscutable, Boonen fauchant Reynolds qui débordait sur la droite. Chadli ne manquait pas de le convertir (3-0, 40e).

Tout était dit. Trois nouveaux joueurs montaient au jeu dès la reprise côté ostendais (Atanga, Osifo et Capon) mais ce ne serviat à rien. Foster plantait coup sur coup aux 49e et 53e minute ses 7e et 8e buts dans ce championnat (5-0). Et ce n’était pas fini, une nouvelle combinaison campinoise aboutissait au Turc Akbunar, monté au jeu à la 65e, dont l’envoi à ras de terre traversait la défense ostendaise et se logeait au fond des filets (6-0, 81e).

COUPE DU MONDE