Qatar 2022 - Roberto Martinez sur l’absence de Dedryck Boyata : "C’est l’aspect le plus compliqué du job de sélectionneur"

Jason Denayer et Dedryck Boyata, malgré leurs 35 et 31 caps respectifs, n’ont pas trouvé place dans la sélection de 26 joueurs annoncée jeudi par Roberto Martinez en vue de la Coupe du monde. L’Espagnol a joué la carte du futur en incluant Zeno Debast, Wout Faes et Arthur Theate, six caps à trois.

 Dedryck Boyata ne jouera pas la Coupe du Monde.
Dedryck Boyata ne jouera pas la Coupe du Monde. ©Photo News

Denayer figure sur la liste des quatre réservistes, contrairement à Boyata, qui paie visiblement le prix de prestations en dents de scie avec le Club Bruges cette saison. La fédération belge peut remettre sa liste de 26 jusqu’à lundi à la FIFA et peut bénéficier d’un joker médical jusqu’à 24 heures avant l’entrée en lice des Diables.

Ne pas appeler Boyata, qui avait parfaitement bien suppléé Vincent Kompany lors de la phase de groupes au Mondial en Russie, a été compliqué pour le sélectionneur. "Ne pas reprendre certains a été dur, car ils ont été importants pendant les qualifications. Mais tout doit être rassemblé en Coupe du monde et la forme entre en ligne de compte. J’ai parlé à Dedryck et il a réagi comme il l’a toujours fait, de manière exemplaire. Ce n’était pas une conversation agréable, c’est l’aspect le plus compliqué du job de sélectionneur", a dit Martinez. "Denayer s’est blessé aux côtes en club et cette incertitude lui coûte sa place. Le risque de l’inclure dans les 26 était trop grand."

Place à la jeunesse donc, au moment où la vieille garde vit ses dernières heures comme l’a sous-entendu Toby Alderweireld sur les réseaux. Le défenseur de l’Antwerp a écrit, de manière équivoque, que "son rêve s’était réalisé pour la dernière fois" en évoquant sa sélection pour le Qatar.

Martinez ne tarit pas d’éloges concernant Debast et Faes. "Zeno est impressionnant pour un joueur de 18 ans. Il gère bien la pression malgré les circonstances compliquées à Anderlecht. Il a fait preuve de personnalité, ce qu’on ne voit pas souvent à cet âge. Quant à Wout, il a énormément évolué à Leicester. Il a déjà fait plus de progrès que beaucoup de joueurs en l’espace d’une saison. Il a le potentiel pour devenir un pion important de l’équipe."

La lutte pour la place de troisième arrière central, aux côtés de Jan Vertonghen et Toby Alderweireld, s’annonce particulièrement âpre. "C’est désormais aux joueurs de se battre pour leur place. Personne n’est assuré d’être titulaire", a prévenu Martinez.

COUPE DU MONDE