Calendrier, format, adversaires potentiels: tout savoir sur le huitième de finale de Ligue Europa de l'Union

Les Unionistes se sont qualifiés brillamment pour les huitièmes de l'Europa League.

Stéphane Lecaillon
Union Saint Gilloise huitième de finale Ligue Europa Malmö
©BELGA

Au lendemain de sa belle qualification pour les huitièmes de finale de Ligue Europa, les Unionistes peuvent déjà se pencher sur ce prochain tour. S'ils ne savent pas encore qui ils affronteront, certains éléments sont déjà connus.

Quel calendrier?

Les Unionistes et leurs supporters peuvent cocher le vendredi 24 février dans leur agenda puisque c'est ce jour-là, sur le coup de 13 heures, qu'aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de C3. Les barrages de Ligue Europa se seront terminés la veille (aller le 16 et retour le 23 février). Les manches aller et retour des huitièmes de finale se joueront les 9 et 16 mars, entre les 28e et 30e journées de championnat. L'Union a déjà l'assurance de recevoir lors du match retour. En cas de nouveau succès, les Bruxellois joueraient les quarts de finale les 13 et 20 mars.

Quelle catégorie d'adversaire?

Une chose est déjà certaine: l'Union affrontera un vainqueur de barrage. Un premier de groupe est tête de série en huitième et ne peut donc affronter un autre premier de groupe de Ligue Europa, prévoit le règlement de l'UEFA. Pas de Betis Séville, Ferencvaros ou Fribourg, par exemple, trois autres équipes déjà assurées de terminer en tête de leur groupe alors que cela pourrait bien être le cas également pour Arsenal et la Real Sociedad, qui comptent deux et trois points d'avance sur leur poursuivant.

Les barrages mettent aux prises un troisième de Ligue des champions face à un deuxième de groupe de Ligue Europa. Lors de la saison 2021-22, cinq de ces huit matchs avaient vu l'équipe issue de C1 l'emporter. Les chances sont donc grandes de voir l'Union hériter d'un de ces gros morceaux en huitième.

Sur qui pourrait-elle tomber?

On ne connaît évidemment pas encore les noms des équipes qui sortiront gagnantes des barrages, mais l'on sait déjà que quelques géants d'Europe seront reversés de C1 en C3. Le Barça et le FC Séville sont déjà certains d'être en barrages, alors que l'Ajax, l'Atletico Madrid, la Juventus, le Shakhtar Donetsk et Salzbourg semblent s'y diriger. Côté deuxièmes de groupes de Ligue Europa figurent actuellement deux autres gros bras: Manchester United et la Roma. Voilà, déjà, une idée des adversaires potentiels, même si cela pourrait être aussi une formation moins réputée - ce qui ne veut pas dire facile à manoeuvrer - comme Rennes, Francfort ou encore le PSV.

À noter que deux équipes d'un même pays ne peuvent se rencontrer en huitième de finale, ce qui donnerait statistiquement plus de chances à l'Union d'affronter un Espagnol, par exemple, puisque le Betis et la Real Sociedad (si elle gagne bien son groupe) ne peuvent affronter le Barça et Séville.

De qui ont-ils envie?

Jeudi soir, dans l'euphorie de la qualification, les Jaune et Bleu n'avaient pas envie de jouer petit bras. "Bien sûr qu'on veut affronter un gros morceau en huitième de finale. C'est pour ça qu'on joue au foot. Moi, je rêve du Barça depuis que je suis minot. Jouer au Camp Nou, ce serait magnifique", expliquait Teddy Teuma. "Maintenant, on va à Barcelone, tranquille", plaisantait Dante Vanzeir en rentrant au vestiaire devant la caméra du club.

Si Karel Geraerts préférait ne pas se projeter si loin dans un premier temps, il acceptait ensuite de livrer sa préférence: la Juventus.

Réponse le 24 février, donc.

COUPE DU MONDE