L’Union s’impose et termine brillant premier du groupe (0-2), Anderlecht piétine et s’enlise dans la crise (2-2) (vidéos)

Si l’Union a tranquillement assuré sa qualification, les Mauves ont de nouveau piétiné et s’enlisent dans la crise.

La Rédaction

Mais où va s’arrêter l’Union Saint-Gilles ? Majestueux du côté de Malmo, les Bruxellois ont tranquillement assuré leur première place définitive au classement général de leur poule grâce à deux buts inscrits en première période.

Du côté des Mauves, par contre, c’est de nouveau la catastrophe. Face au FCSB, qui n’avait pris qu’un point en trois matchs... face à Anderlecht, les Bruxellois ont partagé l’enjeu alors qu’ils ont pourtant mené une fois au score.

Le résumé de Malmo-Union (0-2)

La donne est simple pour les Unionistes, exceptionnels en Coupe d’Europe: en cas de victoire du côté de Malmo, bon dernier du groupe, les troupes de Karel Geraerts seraient assurées de terminer en tête de son groupe.

Et comme souvent quand la pression s’intensifie autour du groupe bruxellois, c’est son capitaine Teuma qui le libère d’un coup de génie. Isolé juste avant l’entrée du rectangle, le capitaine unioniste tente sa chance en un temps et ouvre précocement le score (10e).

Et peu avant la mi-temps, l’Union fait le break! Teuma, d’une magnifique talonnade, combine avec Lazare qui d’une frappe en force, double la mise joliment pour les Bruxellois.

À 45 minutes de la fin de la rencontre, l’Union est qualifié pour les 1/8e de finale de l’Europa League.

Tout simplement meilleurs, les Unionistes se concentrent principalement en deuxième période sur leurs tâches défensives et repartent en contre. Les troupes Jaune et Bleu peuvent savourer cette magnifique qualification complètement méritée.

Le résumé d’Anderlecht-FCSB (2-2)

En Conference League, les sourires sont bien moins nombreux du côté de Bruxelles pour les Mauves au moment d’entamer la rencontre. Mazzu viré, Veldman à sa place, reçoivent les Roumains de FCSB avec le souvenir du partage blanc et le seul point pris par le club roumain.

Et si les Mauves dominent outrageusement la possession de balle et se procurent plusieurs opportunités via notamment Fabio Silva, les Anderlechtois n’arrivent toujours pas à inscrire le moindre but face à des adversaires pourtant à leur portée.

À la demi-heure de jeu, ce sont même les troupes de Dica qui se montrent les plus dangereuses. Popescu mystifie trois défenseurs mauves d’un simple crochet et arme sa frappe. Van Crombrugge arrête la frappe difficilement sous les sifflets des supporters mauves… qui vont se transformer en applaudissements quelques instants plus tard. Sur leur première frappe cadrée, les Mauves vont en effet prendre les devants. Sur son flanc droit, Murillo centre vers Verschaeren à mi-hauteur.

D’une reprise acrobatique, le meilleur Anderlechtois sur la pelouse ouvre le score de la première frappe cadrée de la rencontre. Anderlecht a fait le plus dur.

Du moins, c’est ce qu’on aurait pu penser. D’ailleurs, les Mauves sont mieux rentrés dans la partie à l’entame de la seconde période. Mais voilà que la défense bruxelloise se fait encore avoir. Compagno se défait de la tête du duo Hoedt-Vertonghen, visiblement ailleurs qu’en Coupe d’Europe, et trompe le portier du RSCA. Il reste 30 minutes à Anderlecht pour reprendre l’avance à domicile sous peine de vivre une nouvelle vive colère de ses supporters.

Mais à un peu moins d’un quart d’heure de la fin, alors qu’Amuzu venait de louper une superbe occasion, Verschaeren tire le corner qui suit. Celui-ci trouve la tête de Jan Vertonghen, qui s’offre son deuxième but de la saison avec les Mauves et se rachète parfaitement de son duel perdu quelques minutes auparavant.

On pense alors qu’Anderlecht a définitivement fait le plus dur, mais c’était sans compter sur la fébrilité locale. Sur un coup franc bêtement concédé, Tamm dévie au premier poteau une balle anodine sur Van Crombrugge qui relâche le cuir dans les pieds de Tchakonte qui n’a plus qu’à terminer l’action tranquillement.

En fin de rencontre, Murillo est exclu pour une deuxième carte jaune. Les "Shame on you" retentissent au Lotto Park, Anderlecht devra obligatoirement s’imposer la semaine prochaine pour espérer se qualifier.

COUPE DU MONDE