Monté au jeu, Nilsson retourne la rencontre et offre trois magnifiques points à l’Union dans les derniers instants en Europa League (1-2) (vidéo)

Les Unionistes ont dominé une bonne partie de la rencontre et ont su aller chercher la victoire en fin de rencontre.

La Rédaction de L'Avenir
Monté au jeu, Nilsson retourne la rencontre et offre trois magnifiques points à l’Union dans les derniers instants en Europa League (1-2) (vidéo)
©Photo News

INCROYABLE. Il est impossible de s’ennuyer avec l’Union. Menés 1-0 à la 85e, les Bruxellois ont complètement retourné la situation à Braga en s’imposant 1-2 dans les dernières secondes via Nilsson, monté au jeu à la 83e et héros de la rencontre.

Et si cette victoire a tardé à arriver, le résultat final est logique tant les hommes en Noir ont joué sans complexe. Par ailleurs, les choix stratégiques de Karel Geraerts se sont révélés payant et un peu à la Hoefkens, l’ancien standarman a réussi à s’imposer pour ses trois premières rencontres comme T1 en Europa League.

Le résumé de la rencontre

Face à Braga, l’Union a commencé sa rencontre comme les autres, à savoir sans complexe. Outsiders en terre portugaise, les Unionistes continuent ce qui a fonctionné contre Malmö et l’Union Berlin: jouer l’offensive. Et ça marche! Ou presque… Vanzeir, puis Lynen, pensent ouvrir le score mais une faute de main et un léger hors-jeu laissent le score sur le marquoir vierge.

Bien en place, l’Union ne concède quasiment rien. La première offensive portugaise se déroule à la 39e. Seul sur flanc, Lapoussin perd la balle. Le grand milieu de Braga Racic récupère le ballon, effectue 30 mètres seul balle au pied et envoie un pointu sur le côté droit de Moris, qui repousse l’envoi.

Et à quelques secondes du retour vers les vestiaires, les Bruxellois vont se créer leur plus belle occasion. En déséquilibre, l’attaquant tente sa chance du pied gauche. Sa frappe ultra puissante termine malheureusement pour les Belges sa course sur la transversale d’un Matheus impuissant.

Quand on ne marque pas, on se fait punir et l’Union vient de le découvrir en Coupe d’Europe. Sur l’une de ses premières percées, Braga fait directement mouche. Ruiz, servi par un Oliveira protégé par la mauvaise couverture de la défense unioniste, est le premier sur la balle et trompe un Moris impuissant.

Les Bruxellois réagissent mais décidément, ça ne veut pas rentrer. Nieuwkoop à deux reprises à l’occasion d’égaliser mais soit un défenseur, soit le portier portugais dévie sa frappe.

L’Union pousse, les situations chaudes se multiplient et à cinq minutes de la fin, les protégés de Karel Geraerts jubilent! Sur sa première touche de balle, Nilsson part dans le dos de la défense sur une subtile louche d’Adingra. Le remplaçant ne se fait pas prier et envoie une puissante reprise de volée dans les filets portugais. Comme à son habitude, l’équipe belge a joué avec ses tripes et cela paye! Sur une phase confuse, Nilsson arrive à pousser la balle au fond des filets à la 93e minute. La clim est totale dans le stade portugais et les Unionistes exultent à juste titre.

Les trois points sont mérités par tous les efforts et les nombreuses occasions. Grâce à cette victoire, l’Union est l’étonnant seul leader du groupe (9 points), suivi par Braga (6 points) et l’Union Berlin (3 points). Malmo est toujours bloqué à zéro unité.

COUPE DU MONDE