Seraing surprend Sclessin et met fin à la belle série du Standard (0-2)

Le Standard a été battu par Seraing dans ce derby liégeois (0-2). Une victoire qui rappelle celle de la saison dernière. 

La Rédaction de L'Avenir

L’ambition est revenue du côté de Sclessin. Après une véritable raclée infligée à Bruges avant la trêve, le Standard reçoit les voisins de Seraing. L’occasion pour les hommes de Ronny Deila de gagner pour une cinquième fois de suite en championnat. Et de se rapprocher du top 5.

Seraing surprend Sclessin et met fin à la belle série du Standard (0-2)
©Photo News

Cueilli à froid

C’est dans une ambiance dans la lignée de celle vécue face à Bruges que le match débutait. Un Sclessin survolté et sublimé par un tifo des grands soirs. Un derby liégeois mérite bien cela. Sauf qu’après moins de 10 minutes, l’élan des Rouches allait être coupé net. Suite au premier corner des Métallos, le ballon était dans un premier temps dégagé, mais allait arriver beaucoup trop facilement dans les pieds de Mbow qui frappait violemment du plat du pied pour trouver le filet via la transversale. 0-1 au plus grand étonnement du public.

 Moustapha Mbowa a ouvert le score via une jolie frappe.
Moustapha Mbowa a ouvert le score via une jolie frappe. ©BELGA

Visiblement sonnés, la suite du match des Liègeois allait être fébrile. Dix minutes après l’ouverture du score, le poteau de Bodard allait trembler suite à une frappe croisée terrible de Sambu Mansoni qui a déboulé avec bien trop d’aisance sur le flanc. De quoi donner pas mal de confiance aux visiteurs qui multipliaient les reconversions offensives.

De son côté, le Standard a bien tenté de reprendre les rênes du jeu en main, mais timidement. Dønnum était contraint de quitter le jeu avant la demi-heure suite à un choc à la tête reçu un début de match, mais le Norvégien n’a jamais semblé en pleine possession de ses moyens suite à ce choc. Peu après, le Standard allait enfin sortir la tête de l’eau. Suite à un contre, Perica se retrouvait à quelques mètres du but et frappait en force à ras de terre, mais le gardien adverse se couchait bien et s’est saisi du cuir.

Le Standard rejoignait les vestiaires, malmené sur sa pelouse, et après 45 minutes dominées par une équipe sans peur et évoluant sans pression.

Bis repetita

Seraing surprend Sclessin et met fin à la belle série du Standard (0-2)
©BELGA

Dès le retour des vestiaires, les hommes de Jeunechamps allaient reproduire le scénario de la première mi-temps. Sur une nouvelle hésitation défensive impliquant Dussenne notamment, Poaty se faufilait dans le rectangle du Standard et avait tout le loisir d’envoyer une frappe dans la lucarne droite de Bodard. Un deuxième but consécutif à la deuxième frappe cadrée de Seraing. Efficacité 100%. Une fébrilité défensive qui allait être le sujet d’attention durant le reste de cette 2e mi-temps.

Les occasions devant étaient aussi fébriles. Même si peu avant la 70e, Zinckernagel décalait bien Perica, libre dans le rectangle. Mais sa frappe cadrée n’était pas assez puissante pour tromper Dietsch à défaut.

Incapables de retrouver leur domination de la première mi-temps, les locaux voient leur belle série de 4 victoires consécutives prendre fin. Comme l’an dernier, les Serésiens s’imposent donc à Sclessin. Cette défaite prive également Ronny Deila du Top 4.

LES COMPOS

STANDARD : Bodart, Dussenne, Bope, Barrett, Dewaele, Raskin, Melegoni, Dønnum, Amallah, Zinckernagel, Perica

SERAING : Dietsch, Poaty, Sylla, Mbow, Tremoulet, Mansoni, Sissoko, Cachbach, Lahssaini, Marius, Bernier.

LE LIVE

COUPE DU MONDE