Ligue des Nations : l’Italie s’impose en Hongrie et ira au Final Four, partage fou entre Anglais et Allemands (vidéos)

L’Italie, à la faveur d’un succès 0-2 acquis lundi soir en Hongrie, a validé son ticket pour le Final Four de la Ligue des Nations. Dans le même temps, l’Angleterre et l’Allemagne ont partagé le score au terme d’un match dénué d’enjeu mais riche en rebondissements (3-3).

Belga
Absente de la prochaine Coupe du monde, la Squadra devait s’imposer sur le terrain de la Puskas Arena de Budapest pour dépasser la Hongrie, en tête avant cette ultime rencontre.
Absente de la prochaine Coupe du monde, la Squadra devait s’imposer sur le terrain de la Puskas Arena de Budapest pour dépasser la Hongrie, en tête avant cette ultime rencontre. ©AFP

Absente de la prochaine Coupe du monde, la Squadra devait s’imposer sur le terrain de la Puskas Arena de Budapest pour dépasser la Hongrie, en tête avant cette ultime rencontre.

Sur une relance mal gérée par la défense locale et un bon pressing de Wilfried Gnonto, l’attaquant de Naples Giacomo Raspadori a ouvert le score (0-1, 27e). L’Intériste Federico Dimarco a fait le break en début de 2e mi-temps (2-0, 52e).

Déjà assurée de descendre en Ligue B lors de la saison prochaine, l’Angleterre de Gareth Southgate, pourtant menée 0-2 à 20 minutes du terme, a arraché un partage spectaculaire (3-3) lors de la réception de l’Allemagne à Wembley.

Ilkay Gundogan a ouvert le score sur un penalty accordé après l’intervention du VAR (0-1, 52e). Les Allemands pensaient avoir fait le plus dur quand le joueur de Chelsea Kai Havertz a envoyé une frappe lointaine dans la lucarne de Nick Pope (0-2, 67e).

Les Anglais ont toutefois fait preuve d’orgueil et de caractère en marquant deux buts en l’espace de quatre minutes. D’abord par Luke Shaw, à la réception d’un centre au 2e poteau (1-2, 72e), puis par Mason Mount d’un tir en dehors du rectangle (2-2, 75e).

Harry Kane a fait exploser Wembley en donnant l’avance aux siens sur penalty (3-2, 83e) mais Havertz, à l’affût d’un tir mal capté par Pope, a rétabli l’égalité en renard des surfaces (3-3, 87e).

Au classement, l’Italie compte 11 points et devance la Hongrie (10), l’Allemagne (7) et l’Angleterre (3), qui n’a gagné aucun de ses six matches dans ce groupe.

COUPE DU MONDE