Battus par les Pays-Bas, les Diables ne verront pas le Final 4 (1-0)

La Belgique a été battue par les Pays-Bas à Amsterdam. Les Diables ont buté face à une équipe néerlandaise bien organisée et ont concédé un but sur phase arrêtée.

La Rédaction de L'Avenir

Après la défaite 1-4 face aux Pays-Bas lors du match aller, la Belgique, qui comptait trois points de retard sur son adversaire du jour, devait s’imposer par trois buts d’écart pour décrocher son billet pour le final four de la Nations League. Les Diables ne sont pas parvenus à remplir leur mission, et ont été battus par des Néerlandais ayant bien géré leur rencontre.

Les Diables peu efficaces, les Oranjes dans la gestion

Martinez décide de reconduire Debast dans la défense aux côtés de Vertonghen et Alderweireld. Dans le milieu de terrain, Onana débute lui aussi à la place de Tielemans, pour sa première titularisation sous le maillot national.

En première période, les Diables sont actifs, remportant des duels et mettant le pied sur le ballon. Les Hollandais minimisent de leur côté les risques, gérant bien le pressing dans le milieu de terrain et affichent de la solidité défensive. Batshuayi aura des difficultés à être trouvé tout au long du premier acte.

À la 4e minute, Onana déboule sur le côté droit, feinte Daley Blind et adresse un centre à l’entrée du rectangle. Eden Hazard est à la réception du ballon, mais sa frappe est dévissée et passe largement au-dessus. Dans les minutes qui suivent, Batshuayi se procure aussi une occasion après avoir récupéré un ballon haut, mais sa frappe n’inquiète pas vraiment Pasveer.

Les Diables sont bien organisés et se créent plusieurs opportunités sur les erreurs néerlandaises. À la 34e minute, Dumfries rate son contrôle de la poitrine et remet le ballon dans l’axe ; Castagne tente instantanément sa chance, mais le ballon passe au-dessus des buts. Quelques minutes plus tard, Onana, en vue en ce début de match, récupère un ballon dans la partie de terrain adverse avant de frapper puissamment, mais le tir va directement sur Pasveer.

La première période se termine sur un score nul et vierge. Les hommes de Martinez montrent de la volonté, mais manquent de tranchant dans leurs opportunités. L’équipe de Van Gaal ferme quant à elle le jeu et prend peu de risques, contrôlant pour le moment parfaitement le cours des événements.

Erreur fatale sur phase arrêtée

Au retour des vestiaires, les Belges jouent plus haut sur les flancs, laissant de l’espace dans le dos des pistons. Les Néerlandais en profitent, avec des infiltrations de Dumfries et Taylor, mais leurs opportunités ne sont pas cadrées.

Malgré cela, c’est bien la Belgique qui domine le jeu. Les Diables ont pris l’ascendant dans le milieu de terrain grâce à Onana et Witsel, bien en jambes tous les deux. Les hommes de Martinez ont souvent le ballon autour du rectangle néerlandais, sans pour autant parvenir à mettre le feu au but néerlandais.

Sur un long ballon de De Bruyne, Onana est trouvé face à Pasveer et se jette pour intercepter le cuir, mais le portier réalise un tout bon arrêt pour sauver les siens.

Les Diables tardent à ouvrir le score, et ils vont le payer cher. À la 74e minute sur corner, Van Dijk est laissé seul par Debast dans le petit rectangle. Le capitaine adresse un coup de casque qui trompe Courtois, pas au niveau sur cette action (1-0, 74e). Comme face au Pays de Galles, les Diables se font avoir sur un but de la tête après un mauvais marquage.

En fin de rencontre, des boulevards sont laissés dans la défense des Diables. Toutes les accélérations néerlandaises font mal. Gakpo lance Klaasen dans le dos de la défense, mais le joueur de l’Ajax bute sur Courtois qui sort bien dans ses pieds. Deux minutes plus tard, Blind adresse un centre à Bergwijn, esseulé sur le côté gauche, mais Courtois s’interpose une nouvelle fois.

Lukebakio se procurera la dernière opportunité de la rencontre dans le temps complémentaire avec une superbe bicyclette dans le rectangle, mais le ballon vient s’écraser sur la barre transversale.

Les Diables sont finalement battus sur le plus petit écart et sont éliminés de la Ligue des Nations. Les hommes de Martinèz n’ont pas délivré une mauvaise performance, mais n’ont pas su concrétiser leurs opportunités. Les Pays-Bas, bien avantagés par les circonstances qui leur étaient favorables, ont eu une bonne maîtrise tactique de la rencontre.

Les compos :

Le onze des Pays-Bas: Pasveer, Timber, Van Dijk, Aké, Dumfries, De Roon, Berghuis, Blind, Klaassen, Bergwijn, Janssen

Le onze des Diables: Courtois, Vertonghen, Alderweireld, Debast, Meunier, Witsel, Onana, Castagne, E. Hazard, De Bruyne, Batshuayi

Le live :

COUPE DU MONDE