Trois buts et trois assists avec les Red Flames pour Davinia Vanmechelen: "C'est énorme, il y a deux mois, je ne pensais pas être là" (vidéo)

Contre le Luxembourg, la Limbourgeoise a fait tout ce qu'elle a voulu et a été très en réussite.

Nathalie Dumont
Trois buts et trois assists avec les Red Flames pour Davinia Vanmechelen: "C'est énorme, il y a deux mois, je ne pensais pas être là" (vidéo)

Titulaire pour la première fois de ces quatre matches de préparation, Davinia Vanmechelen a été la Flame du match.

Certes, ce n'était que la 113e nation au monde en face mais la nouvelle joueuse du Club Bruges est sortie de la pelouse du Lierse avec trois buts et trois assists à son compteur, soit un pied dans chaque but. Une réussite insolente qui porte son compteur à 10 buts avec l'équipe nationale (en 47 caps).

"Je suis contente mais aussi du travail de toute l'équipe", sourit celle qui portait encore les couleurs du Standard cette saison.

En l'absence de Tessa Wullaert et des cadres habituelles, c'est clairement elle qui a dynamité le jeu et qui a pris les clés du match. Que ce soit sur corners, phases arrêtées ou dans ses tentatives, presque tout ce qu'elle a entrepris, du pied gauche ou droit, a été juste.

"Mais pourtant, dans le jeu, je trouve que ce n'est pas mon meilleur match avec les Flames. Evidemment, en termes de statistiques, c'est autre chose", rigole-t-elle. "J'aurai d'ailleurs pu en marquer davantage avec plus de réussite. En tout cas, ça donne de la confiance. J'avais déjà marqué trois buts en club mais chez les Flames, c'est évidemment une grande première pour moi."

Pour ce baroud d'honneur avant de prendre la direction de Wigan, là où les Flames poseront leurs valisent durant tout l'Euro, Vanmechelen a surtout joué "à la Tessa": création, jeu vers l'avant, centre, tirs et envie de gonfler ses statistiques... "C'est vrai que c'est aussi mon jeu. Ce mardi, j'ai beaucoup couru mais c'est aussi ce que le coach veut et demande, c'est pour ça qu'on a l'impression que j'étais partout. J'observe beaucoup ce que fait Tessa et j'apprends beaucoup à ses côtés mais aujourd'hui, elle est bien meilleure que moi."

En sortant de la pelouse, toutes les joueuses avaient évidemment le sourire. Elle davantage. C'est qu'au printemps, Davinia avait été écartée de l'équipe pour avoir dépassé la limite dans les critères physiques. "C'est fou. Il y a deux mois, jamais, je n'aurai pensé pouvoir aller à l'Euro. Pour moi, c'est énorme", s'enthousiasme-t-elle. "On est toute motivée pour l'Angleterre. Un Euro réussi pour moi, ce sera avec trois victoires en phase de poules (rires)."

Missipo, Tysiak, Vanmechelen: t rois Flames sous la loupe

Missipo 7

Capitaine d’un jour, Kassandra Missipo goûtait aussi à une nouvelle titularisation. La milieu de terrain a en tout cas pris son rôle à cœur, comme à chaque match. "Seule" à devoir ratisser devant la défense en première période, elle a ensuite tenté de distiller le jeu.

Tysiak 6

Après avoir commis deux bourdes contre l’Angleterre et l’Irlande du Nord, Amber devait se racheter mais sur le seul but luxembourgeois, elle a manqué d’autorité. Elle n’a certainement pas dû rassurer le coach même si elle a planté un doublé sur corner. Patronne de la défense il y a quelques mois, elle risque de voir sa partenaire louvaniste, Sari Kees, lui voler sa place.

Vanmechelen 9

Assurément la Flame du match. Trois buts et trois assists, la nouvelle joueuse du Club Bruges a montré que les problèmes physiques qui l’avaient écartée de la sélection (parce qu’elle dépassait la limite des critères physiques) au printemps sont clairement derrière elle. Pied gauche, pied droit et surtout de loin, la numéro 14 a fait très mal ce mardi: justesse, précision, risques.

COUPE DU MONDE