Best of: le gardien arrête le penalty de son meilleur ami, un ancien anderlechtois en P2 et une séance de tirs au but loupée

Des buts à la pelle, des actions cocasses et le meilleur du foot local: chaque lundi, L’Avenir décortique l’actualité du foot régional.

Romain Helas
Best of: le gardien arrête le penalty de son meilleur ami, un ancien anderlechtois en P2 et une séance de tirs au but loupée

1.Une séance de tirs au but complètement foirée

Dans le Brabant Wallon, pour la montée en deuxième provinciale, Walhain s’est troué en fin de match.Les Oranges menaient pourtant 0-1 à un quart d’heure de la fin avant de se faire rejoindre.

Séance de tirs au but oblige, les Brabançons se sont fait éliminer en ratant tous leurs penaltys. On imagine bien la tristesse du moment.

2.Une insulte inutile

La tension est à son comble en troisième provinciale luxembourgeoise.Présent dans le combat pour la montée, Bomal a partagé l’enjeu contre Houffalize B 1-1. Et dans cette rencontre, le buteur local, Justin Ponthir, s’est distingué non pas avec ses pieds mais bien avec sa bouche, insultant violemment de "fils de ..." ou encore de "sale roux" un spectateur présent.

Heureusement pour lui, l’arbitre ne l’a pas vraiment entendu.

3.Un grand Masuy

Du côté de la quatrième provinciale liégeoise, Benjamin Masuy va bien, merci pour lui. Auteur d’un quadruplé contre Hombourg B, le joueur de Bolland a largement contribué à la splendide victoire des siens 1-7.

Une performance "clutch" comme on aime le dire du côté des spécialistes du football.

4.Battu par son ex

Soumagne - Baelen, c’était l’affiche en P3 liégeoise pour savoir qui allait se sauver, et qui allait descendre.Et devant plus de 300 spectateurs, ce sont bien les visiteurs qui ont crucifié Soumagne.

Point étonnant ou signe du destin, le coach de Baelen, Christophe Sangiovanni, n’habite qu’à quarante mètres du terrain de Soumagne et a même entraîné le club, comme six joueurs de son groupe actuel ont déjà disputé un championnat avec les Canaris.

Comme quoi, le retour de l’ex ne s’est pas bien passé, comme souvent.

5.Héros malheureux… puis décisif

Quentin Dhom n’a pas vécu un dimanche comme les autres.Le joueur de Welkenraedt a envoyé son équipe en inter-séries pour la montée en deuxième provinciale d’une incroyable volée des 25 mètres qui a filé dans les filets du gardien d’Elsaute B et offert un succès 1-2 aux siens.

Mais ce qu’il faut savoir avant cela, c’est qu’à la 45eminute de jeu, c’est bien… lui qui a égalisé pour les Elsautois d’un malheureux autobut.

De l’enfer au paradis, la marche n’est donc pas si grande.

6.Le portier arrête le tir au but de son meilleur ami

Match complètement fou entre Minerois et Warsage. Les locaux se sont imposés 6-5 aux tirs au but après un match extrêmement animé.Mais c’est bien le gardien de l’Espoir, Thomas Debante, qui a porté la cape de héros en arrêtant le dernier tir au but décisif.

Mais le plus fou dans cette histoire, c’est que le gardien n’a pas arrêté le penalty de n’importe qui, non.Il a en effet tout simplement rattrapé le tir au but de son meilleur ami.

Il faut désormais espérer qu’une amitié ne se soit pas brisée en vue d’une montée.

7.D’Anderlecht à la P2 à 29 ans

Flémalle a probablement signé le transfert de son histoire: Dylan Lambrecth, l’ancien enfant terrible de la D1, rejoint en effet les Flémallois à 29 ans. Passé par l’Union ou encore Anderlecht, le buteur faisait encore partie de la D2 ACFF cette saison pour le registre de Solières.

Cette fois, l’attaquant s’en va rejoindre des Flémallois tout heureux de voir apparaître sous leur portique un attaquant qui, on n’en doute pas, va tenter de s’approcher du record des 60 buts détenus depuis cette saison par Kevin Cossalter (sans compter les trois roses plantées durant le tour final).