"L'enfer", "Une honte nationale", "l'échec d'un système": la presse italienne dépitée après l'élimination de l'Italie face à la Macédoine du Nord

La déception était évidemment immense du côté italien après cette élimination complètement inattendue face à la modeste Macédoine du Nord.

La Rédaction avec AFP
"L'enfer", "Une honte nationale", "l'échec d'un système": la presse italienne dépitée après l'élimination de l'Italie face à la Macédoine du Nord

C'est un véritable séisme qui a secoué le monde du football ce jeudi soir: l'Italie, championne d'Europe en titre, a été éliminée en demi-finale de barrages de Coupe du monde par la Macédoine du Nord (1-0). Les Azzurri manqueront donc un deuxième mondial consécutif. Une véritable déconvenue pour le pays comme l'illustrent parfaitement les Unes des principaux journaux sportifs italiens:

Ainsi, la Gazzetta dello Sport regrette cette sortie prématurée de la Squadra et parle de "l'échec d'un système qui faut refonder": "l'Euro gagné a été une parenthèse heureuse entre des années de déception en sélection et dans les clubs", en berne sportivement et économiquement.

Pour le Corriere dello Sport, ce revers est même synonyme d'"enfer": "Une défaite sensationnelle", décrit le quotidien.

Tuttosport se contente d'un simple, mais efficace, "Noooooon" pour le titre de sa Une: "Une claque atroce subie par les Azzurri", déplore-t-on.

La déception semble immense du côté du Il Giornale qui parle d' "une honte nationale".

"Tout le monde à la maison", titre La Repubblica, le grand quotidien de centre-gauche, estimant que la déroute signe "l'adieu à une Nazionale perdue pour toujours".

La Stampa fustige une "prestation désastreuse" des joueurs de Roberto Mancini qui n'ont cadré que cinq tirs sur 32 alors que les Macédoniens ont marqué sur un de leurs quatre tirs du match. Pour le grand journal milanais, l'élimination de l'Italie, quadruple championne du monde (1934, 1938, 1982, 2006) et championne d'Europe en titre, annonce "un changement de génération" et une "refondation".