Moussa Diané (Raeren-Eynatten) ira à Elsaute: « À 25 ans, ma priorité est de jouer »

En manque de temps de jeu à Raeren-Eynatten, Moussa Diané va rebondir chez les Étoilés lors du prochain championnat.

David Bartholomé & Nicolas Bronfort
Moussa Diané (Raeren-Eynatten) ira à Elsaute: « À 25 ans, ma priorité est de jouer »
Moussa Diané ne sera resté qu’une saison à Raeren-Eynatten. ©Eda Éric Muller

On le savait, Boris Dome cherchait encore un attaquant de pointe pour compléter son effectif en vue de la saison prochaine. Il l'a désormais trouvé puisque Moussa Diané, l'avant de Raeren-Eynatten, rejoindra les Étoilés à la fin du championnat. Actif en P3D ces dernières saisons, celui-ci avait fait un bond de géant en rejoignant les Germanophones en D3 l'été dernier. "Je ne regrette pas du tout d'avoir fait ce choix", explique l'ancien buteur de Faymonville et des Hautes Fagnes. "Ça joue beaucoup plus au foot ici. Honnêtement, ça n'a rien à voir avec ce que j'ai connu dans mes clubs précédents et c'est vraiment agréable. Seulement, je dois aussi tenir compte de mon temps de jeu. À 25 ans, ma priorité c'est de jouer."

«Le meilleur projet pour moi»

Et de ce côté, avec un peu moins de 25% de temps passé sur le terrain en championnat, le joueur n'est que peu utilisé par Jonathan Negrin. Il faut dire qu'entre les Bong, Lauffs et autres Evertz, la concurrence est extrêmement rude pour un élément très prometteur mais pas encore tout à fait aguerri à ce niveau. Voilà pourquoi après avoir sauté quatre divisions d'un coup, l'attaquant fera un petit pas en arrière pour rejoindre la P1. "Elsaute, c'est un club qui joue le top 5 chaque année et ce projet m'intéresse vraiment. Au final, le haut de la P1, c'est presque la D3", sourit Diané. "Je ne connais pas encore Boris Dome mais on m'a dit que c'était un très bon coach. Je pense donc que c'est le meilleur projet pour moi à l'heure actuelle."

Déjà bien armé, Elsaute s’offre là un nouvel atout offensif non négligeable et envoie un message clair: il faudra à nouveau compter avec les Elsautois dans la course au podium.

Voire peut-être même plus… Mais ça, il est encore un peu tôt pour l’affirmer.