Que manque-t-il à la Real pour "taper" un gros?

Si on excepte la victoire contre Tubize, la Real a toujours chuté contre les membres du top 5. Malédiction vaincue ce samedi?

Arnaud Smars
Que manque-t-il à la Real pour "taper" un gros?
Face à Warnant, la Real a mieux joué. Mais les trois points sont partis dans l’autre camp. ©ÉdA – jean-luc boitte – 501968898287

Commençons par un point important: la Real réalise une belle saison. Et ce que l'on va écrire ci-dessous ne doit en rien remettre en cause ce postulat. Mais si elle veut passer un cap, elle devra réussir à battre des équipes du haut de tableau. À l'exception de Tubize, qui n'était pas encore à sa 4e place actuelle, Acren n'a pas réussi à battre un membre du top 5. Cela a donné des défaites contre La Louvière (3-0), contre Meux (2-3), contre Ganshoren (0-3 et 3-1) et enfin contre Warnant. 3-0 à l'aller et un 0-1 immérité dimanche dernier à la maison. "Mais Warnant est un gros du classement. Mais pas dans le jeu, rappelle Fabrice Milone qui peste toujours sur la dernière défaite. Mais c'est une équipe très organisée face à laquelle il est difficile de revenir une fois mené. Surtout quand on offre un but. J'ai revu la phase 6 à 7 fois et cela me fait râler. On ne peut pas être dominé comme cela au second poteau. Ensuite, on manque de réactivité sur le 2e ballon. Mais également, on aurait peut-être dû faire monter plus vite Leite et Koné qui peuvent faire mal avec leur vitesse. Mais Kimbaloula avait fait un très bon match contre Rebecq et était à créditer d'une bonne partie. Ce sont des choix que l'on assume. Tout cela réuni, cela nous coûte des points".