Le réalisme de Pont-à-Celles a payé

Roch Gérard soulagé

F.R.
Le réalisme de Pont-à-Celles a payé
Louca De Decker (numéro 22) et ses co-équipiers se sont battus avec courage pour prendre un point précieux ©ÉdA

"Forcément, c'est un bon point, avec la main mise sur le match de l'adversaire, soufflait l'entraîneur du PàC. La preuve qu'en jouant un football beaucoup moins attrayant, ça rapporte parfois. On a fait ce qu'il fallait pour prendre ce point en jouant plus bas que d'habitude et avec un marquage plus strict. Quand vous sortez de sept matches où vous encaisser seize buts, en marquant trois il fallait trouver des solutions."