Erivelton, la preuve par trois

Contre Meux, Erivelton a fêté sa 6e titularisation par un but, le 3e d’une saison où il doit le plus souvent évoluer dans l’ombre de Lambrecth.

David Dessouroux
Erivelton, la preuve par trois
Contre Meux, Erivelton a disputé son 4e match complet pour 6 titularisations. ©Léva

Des titularisations cette saison, Erivelton n’en a pas eu beaucoup. Il faut dire que Dylan Lambrecth, le deuxième meilleur artificier, avec Gilles Kinif, de la série, n’est pas facile à déloger.