Le Barça étrille l’Atlético, grâce à un but magnifique de Jordi Alba (vidéos)

Explosion de football au Camp Nou! Le FC Barcelone et ses recrues hivernales ont croqué le champion d’Espagne en titre, l’Atlético Madrid, 4 buts à 2 dimanche lors de la 23e journée de Liga.

Le Barça étrille l’Atlético, grâce à un but magnifique de Jordi Alba (vidéos)

Les Catalans poursuivent ainsi leur remontée au classement, désormais quatrièmes à 12 points du Real Madrid, le leader qui reçoit Grenade à 21h00.

C’est pourtant les Colchoneros qui ont ouvert le score. À la 8e minute, Luis Suarez a servi le Belge Yannick Carrasco qui a ajusté une reprise directe du droit qui a embrassé le poteau avant d’entrer.

Mais le Barça a vite répliqué deux minutes plus tard. Les vétérans Dani Alvés et Jordi Alba ont combiné d’une arête à l’autre de la surface de réparation madrilène, et Alba a ajusté une magnifique reprise de volée qui a lobé Oblak et s’est logée dans la lucarne.

Flamboyantes recrues

C’est peut-être l’un des meilleurs matches du Barça depuis le début de l’ère Xavi en novembre. Dans le sillage de leurs recrues du mercato hivernal (Adama Traoré, Ferran Torres et Dani Alvés, titulaires), les Catalans ont séduit leur public en multipliant de jolis gestes, et ont peu à peu maté les Colchoneros.

À la 21e, Adama Traoré, pour son premier match au Barça, a signé sa première passe décisive pour Gavi, qui a trompé Jan Oblak de la tête.

Les tentatives de Joao Felix (20e, 24e) n’ont pas fait trembler Xavi. Au contraire. Peu avant la pause, le coup franc de Dani Alvés a trouvé la tête de Gerard Piqué, qui a heurté la transversale, puis Ferran Torres a manqué sa reprise mais Ronald Araujo était là pour le 3-1.

Et à la 50e, c’est encore Dani Alvés, intenable, qui a marqué son premier but depuis son retour, sur un centre de son éternel compère Jordi Alba.

Néanmoins, la fin de match a tourné court pour le Brésilien, exclu à la 69e sur carton rouge direct pour une semelle sur le mollet de Yannick Carrasco, quelques minutes après la réduction du score par Luis Suarez, de la tête (58e).

Le Camp Nou siffle Dembélé

Des incidents qui ont tendu la fin de match, alors que le Barça avait une autoroute vers une victoire facile. Mais ils n’ont pas gâché la fête au Camp Nou, presque plein après l’allègement des restrictions sanitaires en Catalogne.

Le Camp Nou qui a sifflé et hué l’ailier français Ousmane Dembélé à l’annonce de son nom et durant l’échauffement, avant le coup d’envoi.

Ecarté en janvier, sommé de quitter le club ou de prolonger son contrat, Ousmane Dembélé a été rappelé dans le groupe du Barça pour la première fois ce week-end.

"Si on doit payer Dembélé jusqu’au 30 juin, c’est logique de l’utiliser", a appuyé le président du Barça Joan Laporta avant le match sur la chaîne Movistar+.

A dix jours du barrage décisif de Ligue Europa contre Naples, ce succès de prestige permet aux Catalans, éliminés de toutes les autres compétitions, de croire en leur objectif utopique de se battre pour le titre en Liga. Ils n’ont plus perdu en championnat depuis le 4 décembre (1-0 contre le Betis Séville).

Pour les Colchoneros, en revanche, ce revers au Camp Nou vient mettre un nouveau coup derrière la tête de l’entraîneur Diego Simeone, en grande difficulté depuis le début de l’hiver. L’Atlético a cumulé 7 défaites en 12 matches depuis début décembre, et devra lutter pour accéder aux places qualificatives pour la Ligue des champions.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.