Un penalty de dernière seconde pour encore rêver

Anderlecht a réussi à égaliser à la dernière minute de jeu après avoir été malmené.

Romain Van der Pluym
Un penalty de dernière seconde pour encore rêver
Refaelov a marqué deux fois sur penalty. ©BELGA

Quelque chose dans l’air humide des Cantons de l’Est laissait présager une soirée tranquille pour Anderlecht. Malgré le début d’année chahuté, les Bruxellois dégageaient une certaine sérénité. Comme si Eupen n’était qu’une formalité, un passage obligé pour atteindre une finale qui leur était destinée.