Impliqué dans la mort d’un enfant de 4 ans, un ancien joueur de Saint-Trond suspendu par son club

Alors qu’il venait de retrouver les terrains, 3 mois après avoir été impliqué dans un accident mortel, Rai Vloet vient d’être suspendu suite à des faits nouveaux..

Impliqué dans la mort d’un enfant de 4 ans, un ancien joueur de Saint-Trond suspendu par son club
L’ancien joueur de Saint-Trond, Rai Vloet (au centre) n’aurait pas dit la vérité à club actuel. ©Photo News

A. Wer avec Belga et Ju. Pa

Le 19 novembre dernier, Rai Vloet, ancien joueur trudonnaire avait provoqué un accident en conduisant sous l’influence de l’alcool. Un petit garçon de quatre ans avait trouvé la mort. S’il risque la prison, le joueur de 26 ans est en liberté en attendant son procès.

Après avoir repris l’entraînement il y a à la mi-janvier, il a directement rejoué le week-end passé. " Je ne suis pas juge", a plaidé Frank Wormuth, son entraîneur. "Nous n’avons pas beaucoup d’informations et nous devons être prudents avec un jugement. Le juge décide. Rai fait partie de la famille Heracles et nous voulons l’aider."

«Ce n’est pas possible. Heracles doit le virer»

Les fans néerlandais ne l’ont pas entendu de cette oreille à commencer par les supporters d’Heracles. "C’est honteux, répugnant et totalement inacceptable", a commenté l’association de supporters Vak’74.

De nombreux consultants ont partagé ce constat. " Ce n’est pas possible. Heracles doit le virer. Mettez-vous à la place des victimes qui se trouvent à leur maison. Ils ont tout contre eux. Imaginez que ce serait votre enfant. Un enfant de quatre ans. Le club ne peut pas accepter cela", a estimé Rafael van der Vaart.

" La seule solution correcte est de laisser Vloet partir à l’étranger pendant cette période de transfert. Il n’y a pas d’avenir pour Vloet aux Pays-Bas. Il va recevoir des insultes dans tous les stades", a commenté Pierre van Hooijdonk

Arno Vermeulen estime que le club est également en faute. "Je ne comprends pas Héraclès. Le club se comporte lâchement. Ils auraient aussi pu dire: il ne joue plus cette saison. C’est un moment terrible pour les proches."

«Profondément choqués»

Et visiblement, la position du club a évolué puisque vendredi puisque le conseil d’administration et la direction indiquent qu’ils sont "profondément choqués" par les faits nouveaux

"Comme nous le savons aujourd’hui, Vloet a peut-être non seulement conduit beaucoup trop vite cette nuit-là, mais il a aussi trop bu. Les deux sont absolument inacceptables", a déclaré le directeur général Rob Toussaint tard vendredi soir. "Dans les semaines et les mois qui ont suivi l’accident, Vloet nous a déclaré à plusieurs reprises qu’il n’avait pas dépassé la limite de vitesse autorisée de 130 km/h et qu’il n’avait pas bu plus de deux boissons alcoolisées. Jusqu’à présent, Heracles Almelo a pris toutes ses décisions de bonne foi et en bon employeur sur la base de ces informations, qui se sont maintenant révélées inexactes. Si nous avions eu cette information vitale plus tôt, dans l’intérêt à la fois de la famille de la victime et de toutes les autres personnes impliquées, nous n’aurions jamais laissé Vloet s’entraîner et jouer le jeu."

"Les deux messieurs déclarent d’abord qu’ils n’ont pas conduit la voiture", indique le rapport officiel que De Telegraaf a pu consulter. Selon le journal néerlandais, il est clair qu’ils étaient tous les deux sous l’emprise de l’alcool. "Le test respiratoire à Vloet a montré 515 ugl (pression artérielle 1,18). La lecture de l’ordinateur de bord de la voiture de Vloet montre que la vitesse de conduite était de 203 kilomètres par heure."