La carte rouge de Carrasco divise en Espagne: "Totalement méritée", "Excessive", "Une bande de voyous" (vidéo)

Carrasco a été exclu contre Porto. Une carte qui fait couler beaucoup d'encre en Espagne.

Gilles Joinau
La carte rouge de Carrasco divise en Espagne: "Totalement méritée", "Excessive", "Une bande de voyous" (vidéo)

Un duel électrique. À l'image de la carrière de Conceicao et Simeone. Très tendue, la victoire a finalement été décernée au second. Une phase en particulier fait couler beaucoup d'encre en Espagne: l'expulsion de Carrasco.

À la 67e minute, le joueur récupère un ballon puis le perd dans la foulée. Otavio veut alors jouer rapidement la touche pour relancer le jeu. D'un geste antisportif, l'ailier, plutôt bon jusque-là, a délibérément intercepté le cuir des mains. Otavio s'est alors jeté sur le Diable qui ne s'est pas laissé faire et l'a balancé au sol. Un geste d'humeur qui a provoqué son retour précipité aux vestiaires.

Carte rouge méritée ou excessive?

En Espagne, il existe deux sons de cloche en fonction du clan que l'on choisit. Pour Radio Marca, Pavel Fernandez, le spécialiste arbitrage de nos confrères, a estimé que "l'exclusion du Belge était totalement méritée car il a réalisé une grosse erreur et a attrapé Otavio par le cou en le jetant au sol." Que se serait-il passé si l'Atletico avait été éliminé? Le quotidien de la capitale est sévère avec YC21. "Avec cette carte, il a annulé tout le danger qu'il a apporté offensivement. Le carton rouge était peut-être excessif, mais ce que Carrasco a fait est incompréhensible avec tout ce qui était en jeu pour l'Atletico."

Le quotidien AS est beaucoup plus nuancé sur la question. "Porto a ouvert la voie et le match de Ligue des champions s'est débridé. Cela a électrisé un match qui était déjà bouillonnant. Otávio a allumé la mèche en marchant sur Carrasco, qui a répondu par un geste disproportionné qui a amené sa carte rouge", estime AS dans ses pages.

Mais sur la radio du quotidien espagnol, on n’est pas du tout de cet avis. "Le rouge est très excessif. À ce niveau, ça ne peut pas être un carton rouge. Un jaune suffit", a expliqué Iturralde, un ancien arbitre qui réalise des chroniques d'arbitrage. "Ce n'est pas la même chose que celui de l'Inter (NDLR Barella a été expulsé pour un autre geste violent contre le Real). Ce n'est pas un réel coup de poing. Ce n'est pas une agression, un carton jaune suffit", a-t-il ajouté sur le plateau.

Trois minutes après cette expulsion, les Portugais ont eux aussi hérité d'un carton rouge pour un geste violent. Cette fois, c'était Wendell qui a mis Cunha au sol. Fidèle à son discours, Iturralde a également estimé que cette action ne méritait pas un rouge.

Suite à ce match très tendu, Iturralde a surtout remis la perte de contrôle du match sur les Dragoes: "C'est une bande de voyous, les joueurs de Porto", a-t-il conclu.

Deuxième coup de sang de Carrasco

Ce n'est pas la première fois que le Diable connaît un réel coup de sang cette saison. En préparation, il avait littéralement pété un plomb face à un adversaire du Feyenoord. Une scène qui avait beaucoup énervé le coach argentin à l'époque qui avait dû aller chercher son joueur sur la pelouse pour le calmer.