Brésil: Pelé de retour à l’hôpital pour traiter une tumeur

Pelé est retourné à l’hôpital "pour poursuivre son traitement" d’une tumeur au côlon, a annoncé un établissement médical de Sao Paulo où il avait déjà passé un mois en septembre.

Brésil: Pelé de retour à l’hôpital pour traiter une tumeur

L’ancien footballeur de légende brésilien Pelé est retourné à l’hôpital "pour poursuivre son traitement" d’une tumeur au côlon, a annoncé mercredi l’établissement médical de Sao Paulo où il avait passé un mois en septembre.

L’hôpital Albert Einstein a précisé dans son bulletin médical que l’état de santé de Pelé, 81 ans, était "stable" et qu’il devrait sortir "dans les prochains jours".

Fin septembre, ce même hôpital avait indiqué que le triple champion du monde suivrait une "chimiothérapie" pour traiter cette tumeur détectée lors d’examens de routine.

Opéré le 4 septembre, le Brésilien avait ensuite passé une dizaine de jours dans une unité de soins intensifs, où il était retourné brièvement quelques jours plus tard en raison de difficultés respiratoires.

Tout au long de son hospitalisation, une de ses filles, Kely Nascimento, avait tenu à rassurer les fans avec des photos et vidéos montrant son père, toujours souriant et plein d’humour malgré une fatigue apparente.

Pelé lui-même a fait quelques publications récemment sur les réseaux sociaux, l’une d’elles félicitant l’Argentin Lionel Messi pour son septième ballon d’or la semaine dernière.

Edson Arantes do Nascimento, de son vrai nom, a souffert de nombreux problèmes de santé ces dernières années, notamment en 2019, lorsqu’il avait été hospitalisé à Paris puis transféré à Sao Paulo pour des calculs rénaux.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.