La meilleure sur papier et à l’infirmerie

Deuxième équipe luxembourgeoise à mi-parcours – et même première aux points perdus, puisqu’elle compte un match de retard –, Habay ne répond que partiellement à l’attente, en raison principalement de son irrégularité.

D.J.

Elle paie cependant un lourd tribut aux absences qui se sont succédé dans ses rangs, essentiellement en raison de blessures. Sur papier, en avant-saison, la phalange gaumaise apparaissait clairement comme la mieux armée de la province dans cette série, savant dosage de joueurs expérimentés et de jeunes prometteurs. Mais on ne se passe pas aussi impunément, et à longue durée, d’éléments comme Vandermaelen, Jacob, Ajavon, Raboteur, Molnar ou l’infortuné Monaville, opéré des croisés.