« Ça aurait ressemblé à tout… sauf à du foot » : Raeren-Eynatten et Jonathan Negrin valident la remise du match à Mormont

Le match de Raeren-Eynatten à Mormont a été remis. Au grand soulagement de l’entraîneur Jonathan Negrin.

Antoine VIDUA
« Ça aurait ressemblé à tout… sauf à du foot » : Raeren-Eynatten et Jonathan Negrin valident la remise du match à Mormont
Jonathan Negrin (médaillon) estime que la remise est logique. ©BELGA

Le déplacement de Raeren-Eynatten à Mormont n’a pas eu lieu, ce dimanche 5 décembre. En début de matinée, décision a en effet été prise de reporter la rencontre.

"Je l'ai appris vers 9h30. Entre nous et Mormont, tout s'est très bien passé. Ils ne pouvaient pas nous le dire officiellement plus tôt, mais il est clair que quand tu fais venir quelqu'un au terrain, il y a beaucoup de chances que ça soit remis", commente Jonathan Negrin, le mentor des Jaune et Noir. Qui admet avoir été satisfait de ne pas jouer.

"Je ne suis pas un grand fan des combats dans la boue, j’étais donc soulagé. Leur terrain était visiblement bien gorgé d’eau: ça aurait ressemblé à tout… sauf du foot. Dans pareille situation, il faut se rappeler que nous sommes des amateurs: notre objectif premier est de prendre du plaisir. Quand les conditions ne sont pas favorables, ça n’a aucun sens d’absolument vouloir jouer. Bon, espérons maintenant que le match ne soit pas remis à une date improbable, comme le 2 janvier."

Pas d'entraînement "de remplacement" organisé par le staff raerenois: Jonathan Negrin a simplement demandé à ses joueurs d'effectuer une sortie course à pied "d'une grosse heure", dimanche ou lundi. "Je ne voulais pas les obliger à se déplacer pour un entraînement. Je connais leur sérieux, je sais qu'ils feront ce qui est demandé."

«Ça fera du bien»

Restant sur un neuf points sur neuf acquis avec quinze buts inscrits (!), Raeren-Eynatten ne risque-t-il pas de voir son bel élan "coupé" par cette remise, avant la réception d'Habay le week-end prochain? "Non, ce n'est pas parce que tu t'arrêtes un dimanche que, d'un coup, la corde se casse. Au contraire, je pense qu'être plus cool, pour une fois, fera du bien aux organismes. Cela fait quand même plusieurs semaines qu'on s'entraîne dans des conditions compliquées. Croisons juste les doigts pour que notre terrain digère bien la météo…"