Deflandre: "Il ne faudra pas commencer notre match à 14h50"

De retour de suspension, Deflandre sait que Waremme devra commencer son match à l’heure, contrairement à la dernière sortie contre Solières. Rebecq - Waremme : Dimanche, 14h30

D.D.
Deflandre: "Il ne faudra pas commencer notre match à 14h50"
La dernière fois qu’Antoine Deflandre et Waremme ont joué à Rebecq, le match s’était terminé sur un 3-3. ©Fred Moisse

Présent en tribunes dimanche passé pour cause d'abus de cartes jaunes, Antoine Deflandre a assisté au naufrage de son équipe dans les vingt premières minutes contre Solières. "On prend souvent un goal dans les quinze premières minutes puis on se réveille. Mais là, ramasser quatre goals en 19 minutes…", a toujours du mal à se dire aujourd'hui le milieu axial wawa, qui a vu par après ses coéquipiers faire preuve de mental pour revenir à 5-5. Avant de déchanter dans les dernières secondes et ce but de Lambrecth. "Dimanche, il ne faudra pas commencer le match à 14h50, prévient le Batticien de 24 ans. On a besoin de points et c'est dans ces moments-là qu'on est les plus forts", estime encore ce facteur dans la vie de tous les jours, qui affiche un double sentiment quand on lui demande comment il juge le gros premiers tiers de saison de son équipe? "C'est ma 5e saison à Waremme, et je peux dire que c'est l'année où on joue le mieux au foot. Mais que ça soit collectivement ou individuellement, ce n'est pas suffisant au niveau statistiques." Waremme est douzième avec 13 points et Antoine Deflandre n'a pas encore ouvert son compteur but pour un seul assist. "J'attends d'Antoine qu'il soit plus décisif", dit d'ailleurs son coach, Steve Dessart, qui a eu l'occasion de visionner cette dernière rencontre avec ses joueurs. "Je remercie d'ailleurs Solières de nous avoir transmis les images du match", souligne le joueur-entraîneur waremmien, qui sera bien apte à tenir sa place dimanche malgré la double entorse qu'il s'est occasionnée le week-end dernier. Nicolas Lapierre, dont la suspension a été réduite à un match (au lieu de deux) est également sélectionnable. "Sa suspension court à partir de la semaine prochaine, précise Steve Dessart, qui entend bien ne pas revenir bredouille de ce déplacement dans le Brabant wallon. Même si Rebecq est pour moi une équipe du Top 5 qui n'est actuellement pas à sa place (NDLR: les Brabançons sont 9es avec 18 points), on va là pour prendre quelque chose."