L’Excel Mouscron confirme dans un match référence

Impressionnant en 1re mi-temps avant de se montrer solide, et un peu chanceux, Mouscron enchaîne une 2e victoire.

Arnaud Smars
L’Excel Mouscron confirme dans un match référence
Teddy «McGregor» Chevalier a encore frappé face à Deinze. ©BELGA

D’essentiel pour confirmer, le match avait pris encore une importance supplémentaire avec la victoire de Virton contre Lommel vendredi soir. Pour éviter de rendre leur premier succès de la saison "inutile", les Hurlus se devaient de prendre quelque chose face à Deinze. Ce qu’ils ont réalisé lors d’une rencontre bien maîtrisée.

Depuis le retour de Jeunechamps, le REM table sur son organisation, surtout défensive. Restait à voir comment elle allait tenir avec les absences de Lepoint et Angiulli. Tainmont et Taravel pouvaient finalement bien tenir leur place. Le coach faisait confiance à Dekuyper et au revenant Myny pour combler les absences. Des absences qui ne se ressentaient absolument pas en début de rencontre. D’entrée, Mouscron mettait la pression sur le bloc adverse. Après dix minutes, Chevalier s’était déjà créé deux opportunités. Le gros rythme était récompensé peu avant le quart d’heure. Ribeiro, bien en jambes, ouvrait le score sur une passe de Chevalier. On préfère voir ce genre d’images plutôt que la petite brouille qui était survenue entre les deux à Virton.

Le pressing fut la clé en première mi-temps

Le matricule 216 se retrouvait dans la même situation qu’à l’aller où il n’avait pu tenir le score. On sentait donc la volonté de mettre rapidement le 2e. Ribeiro et Bakic, sur la latte, en étaient proches. Il viendra finalement des pieds de Chevalier sur penalty. Une libération pour le buteur qui courait après un goal depuis le déplacement à… Deinze, le 10 septembre dernier! La clé de cette première mi-temps réussie, la meilleure depuis le début de saison, était le pressing imposé. Les Hurlus parvenaient à totalement étouffer leur adversaire. Les visiteurs ne se montraient dangereux que sur phases arrêtées.

Fort de son avantage, le REM a plus laissé venir durant le second acte. Il a fait le dos rond et a pu compter sur Gillekens pour conserver son avantage. Taravel et Myny l’ont également suppléé en sauvant sur la ligne. Depuis le duel face au Standard en Coupe, on sent une solidité défensive retrouvée. Pour preuve, la plus mauvaise défense de la série enchaînait une 2e feuille blanche d’affilée. Même si tout n’a pas été parfait. À l’image de la mauvaise communication entre Dekuyper et Taravel. Mais De Belder frappait le poteau! Toutefois, Carcela avait trouvé la latte quelques minutes plus tôt.

Semaine après semaine, le gros travail effectué à l’entraînement commence à payer. La lanterne rouge obtient une 2e victoire de suite. Son 3e match sans défaite. Assiste-t-on enfin au réveil hurlu?