Zéro victoire contre zéro défaite

Ce duel entre Gouvy et Onhaye oppose la seule équipe de la série qui n’a pas encore gagné à la seule qui n’a pas encore perdu. Mission impossible pour les Orangés? Gouvy - Onhaye : Dimanche, 15 h

M.P.

Zéro victoire pour Gouvy. Zéro défaite pour Onhaye. Comment envisager, dès lors, autre chose qu'un succès des Namurois ce dimanche? Troisièmes à un point du leader, les Walhérois, sortis par Ostende (8-1) mardi en Coupe de Belgique, pourraient s'imaginer qu'ils vont manger tout crus des Gouvions qui n'ont engrangé qu'une maigre unité en neuf journées et qui encaissent en moyenne trois buts par match. Ce serait oublier que, hormis Raeren (4-0), aucune équipe de la série n'a surclassé la bande à Bertels jusqu'ici. Tous ses autres matchs, elle les a perdus par un seul but d'écart, y compris face à des ténors du calibre de Rochefort ou Sprimont. «Avec trois suspendus, deux blessés en plus et un joueur incertain, on n'est cependant pas loin de la mission impossible, reconnaît Christophe Bertels. On a déjà tout vu dans le foot, mais je ne me fais pas beaucoup d'illusions. D'autant moins qu'Onhaye est, d'après les échos que j'ai reçus, la plus belle équipe de la série. Ce club fait moins de bruit que Sprimont ou Rochefort, mais je n'oublie pas qu'avant l'arrivée du Covid, il était en D2 et Gouvy en P1. L'écart de deux divisions ne s'est guère résorbé depuis. Leur gardien De Vriendt a titillé la D1; Lorenzon est un attaquant qui peut planter une vingtaine de buts par saison en D2; les Delplanck, c'est du costaud également… En clair, on va défendre, défendre, défendre. Et comme les joueurs d'Onhaye ont déjà pris du bon temps à la mer en semaine, je ne pense pas qu'ils viendront dimanche en Ardenne pour y faire du tourisme. Moi, j'espère modestement pouvoir donner un peu de temps de jeu à des jeunes dans de bonnes conditions.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Sports

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...