Les Waremmiens ont l’occasion de se donner un bon bol d’air

En cas de victoire en terres namuroises, Waremme rejoindrait le ventre mou avant un mois de novembre de folie. Couvin - Waremme : Samedi, 20h

F.C.
Les Waremmiens ont l’occasion de se donner un bon bol d’air
Tristan Merchie, l’archétype d’un véritable arrière latéral tel qu’on le définit de nos jours. ©Yves Bircic

Si le mois de septembre et la première quinzaine d'octobre n'avaient guère souri aux hommes de Steve Dessart avec seulement quatre points pris en sept rencontres, tout va mieux depuis deux week-ends avec autant de victoires face à Ganshoren et Stockay. Un six sur six salvateur pour des Hesbignons qui ont quitté la zone rouge. «En début de saison, on manquait d'expérience et de réalisme, reconnaît Tristan Merchie. Mais là, dès qu'on a une occasion, j'ai l'impression qu'on la met au fond. L'équipe a aussi gagné en confiance, à l'image de Florian Lemire qui est bien plus rassurant dans ses sorties aériennes.»