Aladin Bizimana, bien plus que la doublure de Nicolas Pire

Petite surprise dans le onze warnantois samedi soir à La Louvière puisque c’est bien Aladin Bizimana qui défendait les cages des Verts et non Nicolas Pire.

F.C.

Et pour cause, ce dernier s’était occasionné une petite blessure mardi à l’entraînement. «Depuis ce jour-là, je me disais que je devais être prêt pour le week-end, raconte l’habituel numéro deux. Mais ce n’est que jeudi, juste avant l’entraînement, que j’ai appris ma titularisation. Honnêtement, je me sentais prêt. J’ai tout fait, depuis le début de la saison, afin d’être opérationnel pour le moment où j’allais recevoir une opportunité. Je n’avais pas de pression.»