Saint-Mard se plaît aussi en six

Sur la pelouse de Warnant, le Wawa a troqué sa casquette de défenseur pour celle de milieu défensif. Du moins jusqu’à la sortie prématurée de Lapierre.

David Dessouroux
Saint-Mard se plaît aussi en six
La polyvalence de Saint-Mard, derrière Angiulli, est un atout pour Waremme. ©Heymans

Au coup d'envoi de ce derby entre Warnant et Waremme, nous avons eu le regard attiré par la position inhabituelle de Martin Saint-Mard. Habitué à le voir évoluer en défense, le joueur de 22 ans était, cette fois, aligné en sentinelle. «J'avais déjà eu l'occasion d'évoluer cette saison en six sur la pelouse de Tubize, nous apprenait Martin après la première victoire de ses couleurs en championnat. Le coach dispose de pas mal de défenseurs et il m'a jugé le plus apte à remplir ce rôle.» Un rôle qui n'est pas de nature à lui déplaire. «J'ai déjà évolué comme milieu défensif avec les U16 de Virton. Puis c'est vrai que je suis redescendu dans le jeu une fois que je suis parti au Standard.»

Polyvalent, Martin Saint-Mard n'a finalement eu que peu l'occasion de réitérer l'expérience à Warnant. «Nicolas Lapierre s'est blessé très tôt dans le match et j'ai repris sa place en trois. C'est le poste où je joue depuis des années et pourtant j'étais déçu de redescendre dans le jeu, sourit le Gaumais, néanmoins fier d'avoir gardé le zéro derrière pour la première fois de la saison. Tout le mérite en revient aussi à notre gardien (NDLR: Florian Lemire), qui a fait un gros match.»

Soulagé de voir son équipe abandonner l'avant-dernière place (NDLR: Waremme est aujourd'hui 13e ), Martin Saint-Mard résumait cette victoire à Warnant de manière sobre et efficace. Tout lui, en somme. «On a déjà mieux joué que cela, mais sur ce match, on s'est montré solidaire, faisant preuve aussi de sérieux et de maturité.»