WBO privé d’un penalty dans les ultimes secondes

Les noms à rallonge des deux équipes sont inversement proportionnels au score le plus étriqué possible, mais au moins la logique a été respectée. Wanze/B-O. - Raeren-Eyn. : 0 - 1

WBO privé d’un penalty dans les ultimes secondes
Sarr fait la grimace, comme tout Wanze/Bas-Oha. ©Yves Bircic
Eddy Nulens

Et si on commençait par la fin puisqu’aux dires de Jean-Yves Mercenier et de ses hommes, tout s’est joué là. Le temps additionnel est entamé. Amou-Djaba s’infiltre dans le rectangle et est sévèrement taclé. De manière licite, affirment les Frontaliers. De façon totalement fautive, s’insurgent les joueurs locaux. Nous penchons pour la seconde version mais l’arbitre, lui, juge qu’il n’y a pas faute et le match s’achève sur la victoire logique des hommes de Jonathan Negrin. En effet, si nous remontons dans le temps, nous allons trouver nettement plus d’opportunités franches à mettre au crédit des joueurs visiteurs. La plus nette pour Bong qui, à un quart d’heure du terme, se retrouve seul devant Henrotte mais c’est le gardien qui remporte le duel et maintient les siens dans la rencontre.