L’Excel Mouscron a rattrapé une partie de son retard

La trêve internationale a permis aux Hurlus de travailler avec un groupe complet. Pour la première fois depuis le début de saison!

Arnaud Smars
L’Excel Mouscron a rattrapé une partie de son retard
Enzo Scifo estime qu’une nouvelle saison commence. ©ÉdA – arnaud smars – 501500623719

Même si tout le monde était conscient au sein du club que le nouveau projet prendrait du temps, le zéro pointé après trois rencontres n'était certainement pas attendu. Mais la situation est comme telle et il faut faire avec. Partir en trêve internationale avec 0/9 et après une correction (0-4 contre Waasland) n'était pas idéal. Toutefois, les quinze jours entre les deux rencontres ont été mis à profit par le staff mouscronnois qui a pu, pour la première fois, compter sur un groupe au complet. «Cela fait deux mois que l'on travaille et qu'on cherche des solutions, rappelle Enzo Scifo. Mais cela ne paie pas pour l'instant. On savait que c'était inhérent au projet. Même si ce n'est pas une excuse, on a vécu pas mal de difficultés avec les nombreuses allées et venues puis le Covid. Je n'avais jamais vécu une telle situation. Ce n'était pas évident d'avoir les mêmes attentes vu les circonstances. Mais désormais, le groupe est constitué. J'ai désormais l'équilibre que je désirais depuis le début. Durant ces deux semaines, j'ai senti une implication encore plus importante. À titre personnel, je connais mieux mon noyau».