Tous nos clubs éliminés de la Coupe de Belgique

Warnant, Waremme, Stockay et Verlaine se sont tous inclinés ce dimanche. La Coupe de Belgique, c’est terminé…

Tous nos clubs éliminés de la Coupe de Belgique
Ercan Ganiji avait pourtant donné l’avantage à Warnant. Mais les hommes des Stéphane Jaspart ont craqué dans le deuxième acte. ©Heymans

Diest 2 – Warnant 1

Avec trois éléments de P3 sur le banc, les Warnantois ne se faisaient guère d’illusions au moment de se rendre à Diest. Et pourtant, ce sont bien les Verts qui ouvrent le score grâce à Ganiji peu après le quart d’heure. Un but suffisant pour permettre aux protégés du président Houssa de rentrer aux vestiaires avec un maigre avantage.

En deuxième mi-temps, Diest se montrait alors plus entreprenant et était récompensé de ses efforts à l’heure de jeu (1-1). Et à moins de dix minutes du terme, Colpaert venait doucher les espoirs de Warnant en plaçant les siens aux commandes. Un avantage qui tiendra jusqu’à la fin de la rencontre…

Lyra-Lierse Berlaar 3 – Waremme 0

12 secondes, voilà le temps qu’il aura fallu aux Anversois pour faire passer un premier frisson dans les tribunes en touchant la transversale dès le coup d’envoi. Un avertissement qui ne réveillait pas les troupes de Steve Dessart qui ne se créaient pas la moindre occasion.

Et s’ils tenaient le coup jusqu’à la pause, les Waremmiens devaient ensuite courber l’échine dans les 45 dernières minutes. Scheffer, par deux fois, et Schaessens se chargeant d’alimenter le marquoir pour offrir à Lyra-Lierse Berlaar une victoire aisée.

Gullegem 2 – Stockay 0

Privé de plusieurs joueurs, Stockay avait traversé toute la Wallonie sans l’ensemble de ses forces vives. Et cela s’est ressenti sur le terrain, même s’il a fallu attendre la 38e minute pour voir Van De Wiele, qui avait trouvé la transversale quelques minutes plus tôt, ouvrir le score. Juste avant la pause, Dewaele manquait d’aggraver le score, mais les Stockalis étaient sauvés par le poteau.

S’ils avaient pu compter sur le cadre avant la pause, les hommes de Philippe Caserini pouvaient remercier leur portier Lucas Alfieri après celle-ci. Auteur de plusieurs belles parades, il gardait les siens dans la rencontre. En vain car la défense locale se montrait solide et Stockay ne se montrait que trop rarement dangereux que pour pouvoir égaliser. Et à la 90e, Deklere, sur penalty, venait tuer tout suspens.

Knokke 5 – Verlaine 0

Arrivés à la côte après un déplacement de près de quatre heures (dont une pause pour dîner), les Verlainois savaient qu’ils auraient fort à faire pour prendre la mesure de Knokke, une solide formation de Nationale 1. Après 25 minutes à résister, les hommes de Marc Segatto encaissaient un premier but, mais rentraient aux vestiaires avec ce petit but de retard. Tout restait donc possible.

Mais Nico Binst se chargeait alors de doucher les espoirs des Verts en inscrivant un doublé en quelques minutes. Yoshi Marien, l’ancien Liégeois, et Declerck donnaient finalement au score son allure définitive.