L’Angleterre a «ajouté du panache» à son jeu, se réjouit Southgate

En conférence de presse, l’entraineur anglais s’est montré admiratif envers la prestation de ses joueurs.

Afp
L’Angleterre a «ajouté du panache» à son jeu, se réjouit Southgate
Gareth Southgate est fier de la performance de ses joueurs. ©Photo News

Qualifiée une nouvelle fois sans prendre de but, et en en inscrivant quatre contre l'Ukraine en quart de finale de l'Euro, samedi à Rome, l'Angleterre a justifié ses ambitions en ajoutant «du panache» à son jeu, au plus grand plaisir de son sélectionneur Gareth Southgate.

Qu’avez-vous pensé de cette victoire?

J’avais dit hier (vendredi) que je pensais que c’était bien pour nous de partir un peu de Wembley parce que cela aurait été dur de reproduire l’atmosphère que nous avons eue contre l’Allemagne. C’était bien de venir ici (à Rome), de préparer le match dans un environnement différent, de jouer dans un stade superbe et dans une soirée idéale. Les joueurs ont livré une superbe performance, y compris ceux qui sont rentrés en cours de match. Ils ont maintenu l’élan et on a pu protéger les joueurs qui étaient avertis (et risquaient une suspension pour les demies). Mais je pense aussi aux joueurs qui n’étaient pas sur la feuille de match ou qui n’ont pas joué ce soir parce qu’ils ont une part tellement importante dans ce qu’on a fait. C’est difficile de maintenir tout le monde motivé, impliqué et qu’ils sentent qu’ils sont appréciés. Mais si on en est en demi-finale, c’est grâce à cet esprit. La qualité des joueurs, évidemment, est importante, mais j’ai vu pas mal d’équipes sortir de ce tournoi parce qu’elles n’avaient pas l’esprit que ce groupe a.

Comment voyez-vous la demie contre le Danemark?

(Aller en finale), c’est notre défi maintenant. On a joué deux matches contre le Danemark en Ligue des Nations et on savait à quel point cette équipe pouvait être bonne. Elle l’a démontré à nouveau dans ce tournoi et ils ont une motivation supplémentaire avec ce qui est arrivé à Christian (Eriksen). Ce sera un match fantastique. Nous avons davantage l’expérience de ce genre de match en tant qu’équipe et, individuellement, les joueurs ont aussi de l’expérience, et ça aide, mais il faudra le montrer mercredi (...) Il y a tellement de choses qui se sont passées ces dernières années, on a dû souffrir et on a eu des nuits difficiles, des prestations décevantes. Mais aujourd’hui, on a beaucoup de foi et les joueurs voient ce qui est possible. On a encore une longue route. Ce soir est très plaisant pour tout le monde, mais on pense déjà au défi suivant. On n’a jamais été en finale d’un Euro, c’est une nouvelle opportunité d’écrire une page d’histoire.

Vous n’avez toujours pas encaissé de but dans ce tournoi, à quel point est-ce important?

Nos défenseurs jouent bien, notre gardien joue bien, mais ce ne sont pas seulement les quatre défenseurs qui jouaient ce soir, parce qu’il y a eu des changements au fil des matches et on a toujours obtenu une +clean sheet+. Ce sont aussi les attaquants qui travaillent tellement dur, les milieux couvrent l’espace, on ne garde pas sa cage inviolée sans que tout le monde participe. C’est un truc collectif. Les joueurs en sont convaincus, ils savent que ça nous donne une bien meilleure chance dans ce tournoi. Mais aujourd’hui, on a réussi à ajouter un peu de panache à notre façon de jouer.

Propos recueillis en conférence de presse