Lloris, le héros malheureux face à la Suisse, ne comprend pas: «C’est douloureux»

Le gardien a arrêté le penalty de Rodriguez à la 55e. Cela n’a pas été suffisant.

Lloris, le héros malheureux face à la Suisse, ne comprend pas: «C’est douloureux»
Hugo Lloris est logiquement déçu. ©AFP

Hugo Lloris s’est présenté face à la presse après l’énorme désillusion des Bleus.

«C’est douloureux. Encore plus après une séance de tirs au but où ça devient de la loterie. Le regret qu’on peut avoir c’est qu’en menant 3-1, ces dernières années, on a été capable de fermer la boutique. Ce 3-2 a relancé les Suisses. Et ce but à la dernière minute du temps réglementaire nous fait très mal. Après à ce moment du match, tout est possible sur une demi-heure. On ne peut pas nous reprocher le manque de générosité parce qu’on est allé au bout du bout. En face il y avait du répondant, de l’adversité. Le seul regret qu’on peut avoir, c’est qu’à 3-1, on doit certainement mieux gérer le match. (Manque de fraîcheur?) On ne va pas chercher d’excuses quand on rentre sur le terrain, on y va avec le mental, le physique. On essaie de tout mettre en œuvre pour réussir. On ne peut pas parler de match raté. Comme on est l’équipe de France, champions du monde en titre, se faire éliminer en huitièmes de finale, ce n’est pas bon comme résultat. Tout le monde attendait plus, nous les premiers. Il faudra digérer cette déception. En deuxième mi-temps, on est revenus avec de très bonnes intentions, on a renversé le match. Ces deux buts dans le dernier quart d’heure nous font très mal. Même si malgré ça, en prolongation, on fait des bonnes choses et on a des situations. On est passés par tous les états. Ça fait partie du jeu, c’est le football. C’est pour ça qu’on l’aime. Quand ça ne se passe pas, ça fait mal»

COUPE DU MONDE