«L’Union belge est en train de tuer le foot amateur»

La Nationale 1, José Lardot, le nouveau président de Solières, ne peut faire une croix dessus. Même s’il sait et regrette que les critères de sélection soient si astreignants.

David Dessouroux
«L’Union belge est en train de tuer le foot amateur»
José Lardot ne manie jamais la langue de bois. ©Heymans

Entre raison et passion. Cette opposition traditionnelle remontant à Platon est classique en philosophie. Mais la passion peut parfois avoir raison du reste. José Lardot, le nouveau président de Solières, en sait quelque chose. «La Nationale 1? J'aimerais bien y aller. Mais d'un autre côté, je me dis que c'est ridicule. Pour jouer devant quarante personnes? », s'interroge le Givois, conscient également que les conditions d'obtention de la licence à ce niveau sont de plus en plus contraignantes. « L'Union belge est en train de tuer le football amateur, estime à cet égard le président soliérois. Il faut, notamment, avoir un certain nombre de joueurs sous contrat. Mais à notre niveau, qui va encore payer des joueurs dans six mois? À Solières, tant que je suis avec les autres, ça va. Mais si je me retrouve tout seul, c'est autre chose…»