Mercenier préféré à un diplôme

Jean-Yves Mercenier ne possède pas le diplôme UEFA A, nécessaire pour entraîner en nationales. Pas un problème pour son club.

D.D.
Mercenier préféré à un diplôme
J ean-Yves a le sourire: il reste l’entraîneur de Wanze/Bas-Oha. ©Heymans

«J'aurais été déçu qu'une histoire de diplôme me freine dans ma carrière d'entraîneur.» C'est un Jean-Yves Mercenier quelque peu soulagé que nous avons eu au bout du fil hier après-midi. Sans diplôme UEFA A en poche, nécessaire pour entraîner une équipe qui évolue en nationales, le joueur-entraîneur bas-ohatois aurait en effet pu se voir signifier par son comité qu'il ne serait plus à la barre de l'équipe première du club la saison prochaine. «Dès qu'on s'est entendu avec le comité, il m'a rassuré en me disant qu'il voulait continuer avec moi, explique Jean-Yves, dans l'attente d'une formation en secourisme pour valider son brevet B. Comme on est une équipe montante, et d'après le règlement de l'ACFF, il est stipulé que nous avons deux ans pour nous mettre en ordre.»