Jeux de mains…

Aligné comme avant-centre depuis deux semaines, Jonathan Schinckus aura été impliqué dans les deux buts, mais aussi dans l’exclusion de Gorry, le défenseur central durbuysien.

D.J.
Jeux de mains…
©EdA

Les deux hommes ont eu des mots après la phase que Schinckus a conclu d’un tir croisé alors que deux adversaires étaient au sol. «Moi, j’ai ponctué l’action, se défendait le buteur des Canaris. Le ballon aurait pu être sorti avant (NDLR: l’arbitre lui-même aurait peut-être dû arrêter l’action, comme il l’a fait en fin de match quand… un Givrytois était au sol). Après, c’est à moi que les Durbuysiens en veulent! Gorry a insulté ma mère, je lui ai rétorqué qu’il n’avait pas de leçon à me donner. Et il m’a mis une claque.» Le héros du jour a néanmoins omis de signaler qu’il avait au passage, avec sa main, titiller les parties intimes de Gorry, comme le montrent clairement les images de TV Lux.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

COUPE DU MONDE